Le mardi 10 novembre 2020, Claude Meisch, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présenté, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à la Maison du savoir du Campus Belval, la plateforme digitale www.studentefoire-goes-digital.lu qui héberge jusqu’au 13 novembre 2020, la 34e édition de la Foire de l’étudiant, entièrement digitale.

La Foire proprement dite a été précédée de trois journées d’exploration, qui ont eu lieu du 9 au 11 novembre 2020. Pendant cette période, les élèves des classes terminales et le public intéressé ont eu l’occasion de découvrir la nouvelle plateforme, où ils ont pu trouver en 7 blocs thématiques quelque 180 exposants d’une quinzaine de pays différents : universités, cercles et associations d’étudiants, ambassades, services d’information et acteurs du monde professionnel. Ils ont également pu déjà visiter les stands, consulter et télécharger le matériel d’information proposé par les exposants, ainsi que prendre des rendez-vous en vue de la phase d’interaction directe. Dans les lycées, les élèves ont été encadrés, pendant cette phase d’exploration, par les membres de la cellule d’orientation, qui leur ont présententé le concept de la Foire et les ont guider dans leur navigation.

Une toute nouvelle forme mais un objectif identique

La Foire de l’étudiant connaîtra son point culminant ces 12 et 13 novembre avec deux journées d’interactivité qui permettront en outre aux visiteurs d’entrer en interaction directe avec les exposants via les chats et la participation aux webinaires. Les élèves auront également la possibilité de s’adresser aux représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche qui les guideront dans leurs démarches et leur fourniront maintes informations utiles.

« Même si la Foire se présente cette année sous une forme toute nouvelle,

son objectif reste le même que par le passé : permettre aux élèves des classes terminales de se renseigner aussi bien sur les études supérieures et la vie estudiantine que sur le monde du travail et les perspectives de carrière, et cela en échange direct avec les représentants des universités et établissements d’enseignement supérieur, avec les associations et cercles d’étudiants et avec les représentants du monde professionnel », souligne Claude Meisch, tout en invitant les élèves à profiter au maximum de cette plateforme d’information et d’échange et à ne pas hésiter à revenir, pendant les semaines et les mois à venir, aux contacts qu’ils auront ainsi pu nouer.

Communiqué par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

À LIRE AUSSI