On le sait, la mode est un éternel recommencement. Un fait que les marques ont bien intégré et qui leur permettent de nous ressortir tranquillement, chaque saison, le pire de ce qui se faisait la décennie précédente. Si les short cycliste, dad shoes et autres squattent nos feed Instagram, on laisse volontiers ces tendances aux influenceuses nostalgiques et aventurières en quête de like et on profite de l’été pour faire le tri et zapper (définitivement) ces pièces qui, une fois extraites des tableaux d’inspiration Pinterest, n’ont plus grand chose à faire dans notre garde-robe.

Le short cycliste

Il aura suffit de quelques clichés de Kim Kardashian pour que la planète mode s’emballe. Des street style, aux abords des défilés en passant par les grandes enseignes, le short cycliste semble bien avoir repris sa place, nous qui le pensions au mieux oublié, au pire, réservé aux salles de sport et autres sessions de vélos. Pourtant, à force de le voir squatter les looks des influenceuses, veste un brin trop large et sneakers aux pieds, on se laisserait presque tenter. Ce serait omettre l’effet visuel par forcément flatteur de la chose, ni même son côté sportswear un peu trop assumé. En déplaise au clan Kardashian, n’est pas Lady Di qui veut.

Les dad shoes

Autre réminiscence des Nineties, les « dad shoes », ces ovnies shoesques qui nous évoquent davantage nos cours d’éducation physique et sportive que les pages mode d’un magazine. Si nous sommes nombreuses à avoir troquer nos talons pour le confort d’une paire de baskets, on n’est moins certaine en revanche, de l’attrait suscité par ces sneakers surdimensionnées.

Initiée par Balenciaga, il y a quelques saisons déjà, grâce à son modèle « Triple S », la tendance ne semble malheureusement pas faiblir. Et si le « no-gender » est en plein essor, remettant au goût du jour des pièces qui ne manquent pas de style comme le 501 et la chemise oversize, mieux vaut laisser de côté toutes celles qui n’en ont définitivement pas.

La doudoune ou veste sans manches 

Associée pendant de nombreuses années au vestiaire sportswear, la doudoune sans manches a fait quelques incursions dans l’univers de la mode, sans grand succès. Et si on connait par coeur le modèle emblématique de la marque Uniqlo, on préfère le porter sous un manteau, bien dissimulé du regard d’autrui.

Réchauffé oui, mais pas au détriment du style. C’était sans compter sur les créateurs qui ont préféré les réinterpréter pour leur donner un nouveau souffle, comme Longchamp dernièrement qui les a déclinées de la façon la plus élégante possible, à l’image d’une version croppée en velours dévoré. Très tentant sur le papier, moins pratique en réalité. A méditer.

À LIRE AUSSI