La Samaritaine rend hommage à deux de ses amours, Paris et la mode, jusqu’au 17 mai prochain, à travers une plongée dans les coulisses de la création. Vitrines, installations, expositions, pop-up stores, et animations contribueront à célébrer le savoir-faire à la française, ainsi que le processus de création d’une collection, de la vision du créateur jusqu’au travail minutieux des petites mains. À vos agendas !

À quelques jours du coup d’envoi de la très attendue Fashion Week de Paris, la Samaritaine fait le choix de lever le voile sur les moindres secrets de la mode, à travers un parcours retraçant l’ensemble des instants de vie d’une collection de prêt-à-porter et de haute couture. Du bureau foisonnant d’idées du designer au studio photo en passant par le sourcing des matières et la conception des vêtements… Le grand magasin parisien se transforme pour l’occasion en un spectaculaire atelier de mode. Et que le public ne s’y trompe pas. Il s’agit d’observer, mais également de mettre la main au moodboard via une foule d’ateliers pour tous.

La Samaritaine met en scène les clichés les plus iconiques du photographe de mode Erwin Blumenfeld, collaborateur des magazines américains Vogue et Harper’s Bazaar. A travers l’installation « La Mode est un jeu », pensée comme un parcours sensoriel, le grand magasin propose une scénographie spectaculaire dans laquelle les visiteurs se fraient un chemin entre effets de profondeur et illusions d’optique pour observer chaque objet avec différents points de vue. Une installation proposée jusqu’au 12 mai prochain.

Dans les coulisses de la mode

Le public peut également découvrir « La Table du Créateur » avec Guillaume Henri, directeur artistique de Patou, et l’école de mode ESMOD. Il s’agit dans un premier temps d’apprécier le processus de création de l’une des silhouettes de la collection printemps-été 2022 de la célèbre maison de mode française. A travers des trappes, installées sur un bureau, chacun peut entrevoir les différentes étapes de la création d’un vêtement, de l’inspiration au look finalisé en passant par le moodboard, le patron et les tissus.

Pas moins de 100 croquis réalisés par des étudiants de l’école de mode ESMOD sont aussi à l’honneur pour compléter cette découverte des coulisses de la mode. Il est non seulement question de découvrir des styles divers et variés, mais aussi de visualiser des sketchs live au cours desquels un étudiant doit dessiner une silhouette en une dizaine de minutes. Les volontaires pourront à leur tour s’essayer au dessin de mode, via l’application « L’Atelier à Croquis », et partager leurs créations avec le plus grand nombre.

Les tissus et le travail des petites mains sont quant à eux mis en avant dans « L’Atelier », proposé en collaboration avec Nona Source, tandis que les visiteurs peuvent profiter de conseils à « La Table de Beauté », et s’essayer à un shooting photo au Studio Samaritaine.

Les métiers d’excellence en vitrines

Les vitrines de la Samaritaine se métamorphosent elles aussi pour rendre hommage au savoir-faire des métiers d’excellence. Plumassier, chapelier, coloriste, drapier, et joaillier, entre autres, ont investi les vitrines du grand magasin parisien à travers les plus grandes maisons. Et l’ouverture de nouveaux pop-up stores vient compléter le tout. L’enseigne multimarque The Frankie Shop s’y est installée pour présenter son vestiaire unisexe, ainsi qu’une capsule conçue en exclusivité pour la Samaritaine, tandis que la maison d’édition Assouline y dévoile ses plus beaux ouvrages.