Vous n’avez jamais vraiment compris ce que signifiait « plus-size » ou « body positive » ? Pas de problème, ces termes sont amenés à disparaître au profit de « size-inclusive », un mot qui renvoie bien plus à la notion de diversité en termes de tailles et de morphologie et qui devrait s’installer progressivement dans le paysage de la mode féminine.

Si les acteurs du prêt-à-porter se réinventent actuellement au profit d’une mode plus respectueuse de l’environnement et du bien-être animal, la question de la diversité est également au centre de tous les intérêts. Sexe, genre, orientation sexuelle, couleur de peau, ou origine sont de plus en plus pris en compte par les grandes maisons et créateurs lors de l’élaboration de leurs collections. Les mensurations, un sujet délicat dans le secteur de la mode, font également couler beaucoup d’encre au point de pousser les marques à proposer des vêtements adaptés à (absolument) toutes les femmes.

Diktats vs plus-size

Des podiums aux streetstyles en passant par les campagnes publicitaires, les femmes rondes dites plus-size ont investi le monde de la mode depuis quelques années faisant naître ou remettant au goût du jour de nombreux mouvements comme « body positive ». Des plus grandes maisons de luxe aux enseignes de la fast fashion, les rondes sont rapidement devenues les nouveaux mannequins en vogue, tandis que les rayons ont vu naître des tailles allant au-delà du 50 et des noms de collection comme « curve ».

Un petit pas pour la mode, un grand pas pour les femmes ne correspondant pas aux diktats imposés par le secteur ? Oui, et non. Car si on peut parler d’une évolution des mentalités, les marques ont distinctement proposé des collections dans des tailles dites « standard » et des collections « plus-size »; les premières ne ressemblant en rien aux secondes. La vraie avancée serait donc de concevoir des collections pour… toutes les femmes.

L’émergence du size-inclusive

C’est là qu’intervient le size-inclusive; le mot que vous allez entendre partout dans les prochains mois. Car certaines marques ont eu la bonne idée de lancer des collections allant de la taille 00 à la taille 22 (environ 30 à 52) qui s’adaptent donc à toutes les morphologies. Plus de femmes exclues, le « size-inclusive » permet désormais à toutes les femmes d’accéder à leurs collections mode favorites.

Parmi les marques pionnières en « size-inclusive », figurent Universal Standard qui décline ses modèles du 00 au 40 (environ 30 à plus de 60) et Good American où l’on trouve des jeans allant du 00 au 24 (environ 30 à 54). Une approche qui est encore très discrète avec très peu d’acteurs concernés, mais qui devrait se démocratiser dans les mois à venir.