La seconde main gagne progressivement du terrain aux quatre coins du monde au point qu’enseignes, marques, et détaillants se succèdent aujourd’hui pour proposer leur propre service. C’est au tour de la plateforme de e-commerce de luxe Mytheresa de se lancer sur ce créneau avec un service de revente de pièces haut de gamme, en partenariat avec Vestiaire Collective.

Si le marché de l’occasion n’a rien d’innovant, il a néanmoins considérablement évolué au cours de ces dernières années. Il n’est aujourd’hui plus (uniquement) question de se rendre dans une friperie pour y dénicher des pièces vintage rares, mais d’acheter – et vendre – des vêtements, accessoires, chaussures inutilisés pour remplir sa garde-robe sans (trop) nuire à la planète. Un modèle de mode circulaire qui gagne progressivement du terrain, tant pour les consommateurs qui y voient un double intérêt, financier et environnemental, que pour l’industrie de la mode qui a accumulé un retard considérable sur les questions de durabilité.

La seconde main séduit absolument tous les acteurs de la mode, des enseignes de fast fashion aux plus grandes maisons de luxe en passant par les marques de mode. La plateforme multimarque spécialisée dans le luxe Mytheresa annonce s’être alliée à Vestiaire Collective, spécialiste en la matière, pour proposer à ses clients un service de revente de pièces haut de gamme. Dans un premier temps, « les plus fidèles clients » de Mytheresa pourront participer au programme via une page dédiée afin de revendre leurs sacs à main griffés. 

Il suffira pour cela de renseigner les informations relatives à ces pièces haut de gamme, afin de recevoir une offre de prix. En cas d’acception de la part des clients, les pièces seront réceptionnées et contrôlées par Vestiaire Collective, puis ils recevront leur paiement sous forme de bon d’achat. Les pièces seront ensuite proposées à la (re)vente sur Vestiaire Collective, et ce dans le monde entier.

« Nous sommes ravis de collaborer avec Vestiaire Collective. À travers ce partenariat unique et innovant, nous offrons un réel avantage à nos clients en donnant une seconde vie à leurs pièces de créateurs. Ce service nous permet en outre de participer au changement de la mode en intégrant la circularité dans notre modèle économique. C’est un potentiel énorme et nous avons hâte de l’étendre à davantage de clients, de catégories et de marchés dans les prochains mois », souligne Michael Kliger, PDG de Mytheresa.

Cantonné aux sacs à main d’une vingtaine de marques de luxe, en Europe, le service devrait prochainement s’étendre au prêt-à-porter et à d’autres accessoires. Le nombre de marques proposées devrait lui aussi s’étoffer au fil du temps, tout comme le nombre de clients pouvant profiter du programme.