Effet de mode ou véritable allié des régimes, le konjac, un légume racine japonais, qui affiche quasiment zéro calorie, est le super ingrédient tendance du moment.

La communauté des réseaux sociaux lui fait la part belle avec de nombreuses recettes culinaires et cosmétiques naturelles. Voici cinq bonnes raisons de l’adopter.

Quasiment zéro calorie 

A peine dix calories pour 100 grammes : le konjac bat largement les pâtes (cuites) et ses 130 calories. D’où son succès auprès des adeptes de régime soucieux de leur silhouette. On le trouve dans les épiceries asiatiques ou les rayons diététique des supermarchés, sous le nom de shirataki (en forme de spaghettis translucides), kishimen (tagliatelles) et gohan (en forme de grains de riz).

Effet coupe-faim garanti

L’avantage de mettre le konjac au menu est de sortir de table sans être affamé. Riche en fibres insolubles (glucomannane), il aide aussi à digérer et aurait même des vertus pour nettoyer les intestins selon les Japonais. Jugé sans risque par les nutritionnistes, il est à la base des coupe-faim mécaniques qui gonflent dans l’estomac et diminuent l’appétit. Il doit être consommé en petite quantité pour éviter d’être ballonné et d’élargir l’estomac.

Pour toutes les bouches

Le konjac a l’avantage de convenir à tout le monde. « Il est même très efficace pour les patients ayant une prédisposition au diabète ou à l’hypercholestérolémie », explique Raphaël Gruman, nutritionniste. De surcroît, il peut être consommé par les personnes intolérantes au gluten, aux oeufs ou au lactose, ou par les végétariens et les personnes à l’intestin irritable. Ainsi, il affole les réseaux sociaux et les foodistas, qui mettent en scène l’aliment sous toutes ses formes.

À toutes les sauces

Insipide, le konjac est surtout intéressant pour sa texture visqueuse, qui peut s’imprégner de toutes les sauces, épices, viandes ou poissons, si bien qu’on lui donne le goût que l’on veut. Il est dépourvu de vitamines et d’oligoélements, il est donc conseillé de l’agrémenter avec des protéines et des légumes. Il peut aussi, comme l’agar agar, faire office de liant pour les préparations, y compris les desserts.

Base naturelle pour les cosmétiques

L’éponge konjac est la star du moment dans le domaine des cosmétiques naturels. Ses propriétés exfoliantes en font un très bon nettoyant pour la peau du visage, en l’imbibant d’eau ou de savon. Il faut s’assurer que le produit, censé durer deux mois, a bien été fabriqué au Japon et qu’il ne contient que des fibres végétales. Les marques Nocibé et Kiko proposent également leur propre éponge konjac.