La Commission a annoncé lundi l’octroie de 314 millions d’euros pour soutenir les entreprises européennes et maintenir la relance, dans un contexte post-covid 19. Une aide qui se matérialise notamment à travers un plan de relance pour l’Europe.

Bruxelles a ainsi annoncer lundi débloquer près de 166 millions d’euros, par l’intermédiaire du projet pilote d’Accélérateur du Conseil européen de l’innovation (CEI), à 36 entreprises en vue d’endiguer la pandémie de coronavirus. Par ailleurs, plus de 148 millions d’euros seront accordés à 36 autres entreprises appelées à contribuer au plan de relance pour l’Europe, ce qui portera le total des investissements d’Horizon 2020, le programme de l’UE pour la recherche et l’innovation, à 314 millions d’euros pour le cycle en cours.

« Mieux lutter contre le coronavirus et soutenir notre relance »

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a déclaré: «L’immense réservoir de talents et d’idées révolutionnaires que sont les entreprises européennes innovantes nous remplit d’espoir. Notre soutien accru au Conseil européen de l’innovation permettra de libérer leur potentiel afin que nous puissions mieux lutter contre le coronavirus et soutenir notre relance. Le CEI a réagi rapidement à la crise du coronavirus et mis en lumière la
souplesse et l’impact des financements de l’UE.»

Les 36 entreprises sélectionnées qui contribueront à la lutte contre le coronavirus se consacreront à des projets précurseurs, tels que l’accroissement de la production de lingettes de biodécontamination,
la mise au point de ventilateurs qui fournissent aux soignants de première ligne des données en temps réel sur la qualité de la ventilation prodiguée au patient, la mise en place d’une plateforme de collecte d’anticorps permettant de traiter les cas d’infection graves, et bien d’autres projets encore.

Un nouveau label d’excellence

Par ailleurs, 139 entreprises engagées dans la lutte contre le coronavirus qui n’ont pas pu bénéficier d’un financement dans le cycle en cours en raison de limites budgétaires ont reçu le nouveau label d’excellence COVID-19, gage de la valeur de leurs innovations, afin de les aider à obtenir le soutien d’autres sources de financement.

36 autres entreprises prêtes à soutenir le plan de relance pour l’Europe travailleront dans une multitude de secteurs et sur de multiples projets, notamment la conception d’éoliennes plus résistantes et plus hautes constituées de modules en bois, capables de réduire considérablement les coûts de l’énergie éolienne, un système de production d’engrais organique, une solution fondée sur la technologie des chaînes de blocs pour garantir la durabilité des processus de recyclage appliqués par
les fabricants.

De plus, 679 autres labels d’excellence ont été décernés à des propositions de grande qualité, qui remplissaient les critères pour être financées par le CEI mais n’ont pas pu l’être parce que le budget était limité.
Un nombre record de près de 4000 jeunes entreprises et petites et moyennes entreprises (PME) ont sollicité en mars un financement dans le cadre du projet pilote d’Accélérateur du CEI, dont plus
de 1400 ont proposé des innovations utiles à la lutte contre l’épidémie de coronavirus. C’est pourquoi un montant supplémentaire de 150 millions d’euros a été récemment affecté à l’actuel cycle de financement, portant le total cumulé des fonds à plus de 314 millions d’euros. Les jeunes entreprises et les PME sélectionnées pour bénéficier d’une aide proviennent de 16 pays, dont 12 États membres de l’UE, le Royaume-Uni et 3 pays associés.

À LIRE AUSSI