Alors que la France et le Luxembourg ont trouvé un accord fiscal permettant de prolonger le télétravail, les travailleurs frontaliers allemands, français et belges pourront continuer de télétravailler tout en étant couverts par la Sécurité sociale luxembourgeoise, a annoncé le ministère.

Un accord important puisqu’il permet d’éviter un changement d’affiliation en cas de dépassement du seuil de 25% prévu dans la législation européenne pour les travailleurs concernés.

Dans la pratique, cette annonce se traduit par le fait qu’un travailleur frontalier qui effectue son travail à partir de son domicile, continue à être affilié au système luxembourgeoise de sécurité sociale et ceci jusque fin juin 2021.

Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, commente : « La prolongation de cet accord est un geste de solidarité fort de nos pays voisins. Le télétravail est un outil important dans la lutte contre la propagation de la COVID-19, les entreprises et les employeurs peuvent donc continuer à l’utiliser sans subir un changement de leur affiliation, ce qui évite des conséquences indésirables pour les assurés et les entreprises. »

À LIRE AUSSI