« Mon ambition est de transformer l’égalité de droit entre femmes et hommes en une égalité de fait, une égalité qui se vit dans la réalité quotidienne », a souligné Taina Bofferding lors de la présentation du nouveau plan d’action national pour l’égalité. Le PEGA (Plan d’action national pour une égalité entre les femmes et les hommes) rassemble les priorités et enjeux relatifs à l’égalité des sexes. Une feuille de route avec des mesures et actions ciblées pour ces prochaines années.

public. Lors d’une conférence de presse, le 17 juillet 2020, Taina Bofferding a présenté les grandes lignes du plan d’action national pour une égalité à tous les niveaux et dans tous les domaines du quotidien.

7 priorités thématiques pour faire de l’égalité une réalité

Sur le fond, le plan s’articule autour de sept priorités thématiques, comprend 48 mesures et engagements, et met en avant 99 actions. Parmi ces grands domaines d’action, on retrouve l’incitation et le soutien à l’engagement citoyen et politique, la lutte contre les stéréotypes et le sexisme, la promotion de l’égalité dans l’éducation, la progression de l’égalité professionnelle, la promotion de l’égalité au niveau local, la lutte contre les violences domestiques et l’encouragement au développement d’une société plus égalitaire.

L’égalité, pas uniquement une affaire de femmes

L’égalité n’est en tout cas pas uniquement une affaire de femmes, comme l’a rappelé Taina Bofferding. « L’égalité est une priorité politique transversale et fait appel à une responsabilité commune et partagée par l’ensemble de la société, donc par les femmes et les hommes. » Pour préparer ce plan d’action, le ministère a recueilli l’avis d’institutions publiques, de chambres professionnelles, d’associations et de gestionnaires du secteur social. Les citoyen-ne-s ont également exprimé leurs opinions lors d’une consultation publique qui avait récolté quelque 1.800 réponses en trois semaines.

« Ce plan d’action, c’est notre engagement collectif pour poursuivre le dialogue avec les jeunes et surmonter les stéréotypes, c’est soutenir l’égalité salariale et l’épanouissement professionnel des femmes et des hommes, c’est développer nos espaces publics afin que toutes et tous s’y sentent intégré-e-s, et c’est clairement affirmé que les violences liées au sexe sont intolérables. »

Accélérer le progrès pour parvenir à une réelle égalité entre les sexes

Sur la forme, ce nouveau plan d’action se présente comme un document dynamique et évolutif. Ainsi, le plan pourra inclure des adaptations périodiques. Il sera évalué à un rythme triennal.

Ce nouveau plan qui rassemble tant de volontés et de pistes d’action donne le ton pour faire résonner l’égalité. « En début d’année, nous avons célébré le 25e anniversaire du programme d’action de Beijing et le ministère de l’Égalité souffle cette année également ses 25 bougies. Au regard de la crise du COVID-19, nous vivons une période charnière pour assurer un avenir équitable. Profitons de ce moment fort pour accélérer, tous ensemble, les progrès vers une réelle égalité entre les sexes! », a conclu Taina Bofferding.

À LIRE AUSSI