Difficile d’être passée à côté de ses cardigans boutonnés, ses sacs en cuir à l’allure délicieusement vintage ou encore de ses robes aux détails aussi féminins que discrets. En quelques années, Sézane a envahi nos dressings et nos feed Instagram, pour notre plus grand bonheur. A l’occasion de la sortie d’une nouvelle ligne de produits de beauté en collab’ avec Sephora, retour sur le parcours de sa créatrice et touche à tout, Morgane Sézalory.

De ses débuts sur eBay à l’ouverture de plusieurs boutiques-concepts entre New-York, Londres et Paris, Morgane Sézalory n’en finit plus de décliner son univers à travers sa marque Sézane. Engagée et inspirante, rencontre avec celle qui a révolutionné la mode digitale.

  • Qui est la femme Sézane ?

Une femme active qui apprécie les belles matières et les beaux produits qui durent dans le temps.

  • Chacune de vos collections est à chaque fois un vrai succès. Où trouvez-vous l’inspiration ?

Les femmes que je croise dans la rue, mais aussi les livres, les films, mes voyages m’inspirent. Nous créons des mood boards avec les équipes, une partie de mon travail que j’adore. Nous fabriquons ensuite une histoire, en gardant en tête la qualité des produits, la bonne coupe, la meilleure matière possible.

  • Depuis sa création, Sézane a connu un succès fulgurant. Comment l’expliquez-vous ?

Avant tout, nous sommes une marque libre qui ne se définit pas par un style, mais qui évolue, grandit et change. Une perpétuelle évolution et révolution (sourire). J’ai la chance d’être entourée d’âmes et de clients bienveillants, depuis six ans. Nous avons choisi d’écrire une page différente et de proposer une expérience qui va au-delà d’une simple marque de mode.

  • L’écologie fait partie de l’identité de la marque. Comment parvenez-vous à concilier style et écoresponsabilité ?

Je pense que les deux sont loin d’être incompatibles. Au contraire, notre rôle est de faire évoluer les mentalités. Nous pensons chacune de nos collections pour qu’elle suive cette voie. Aujourd’hui, un tiers de notre offre maroquinerie est fait dans un tannage végétal, beaucoup moins polluant. Nous utilisons 85% de matières naturelles dans les collections et de plus en plus de matières durables, et nous ne comptons pas nous arrêter là. Une collection de jeans teints à partir de pigments naturels est prévue prochainement.

  • Vous avez également lancé le programme « Demain ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

« Demain » est notre programme solidaire, créé pour aider à mener des combats en faveur de l’égalité des chances, et surtout, pour permettre de donner accès aux enfants aux bases fondamentales. Nous soutenons trois associations et avons récolté près de 2 millions d’euros depuis le début du lancement. Je suis très émue de réaliser que, sans nos clientes, nous n’aurions jamais pu déplacer de telles montagnes. Nous continuons à nous mobiliser chaque jour.

  • Vous avez été l’une des premières marques à créer une vraie stratégie digitale. Aujourd’hui, votre compte Instagram cumule 1,3 millions d’abonnés. Comment êtes-vous parvenir à développer votre identité digitale ?

Nous avons la chance d’avoir une communauté très fidèle, qui nous suit depuis le lancement des Composantes. Beaucoup de choses ont démarré sur Instagram et je considère ce réseau comme une jolie parenthèse où s’exprimer, continuer à entretenir nos échanges avec nos clientes et leur présenter un contenu dédié. Une sorte de lien entre elles et nous.

  • Etait-ce important pour vous de marquer votre présence sur les réseaux sociaux ?

Rien n’a été calculé. La marque a grandi au fil des années, avec notre communauté. Nous avons toujours été très conscients qu’il s’agissait d’un formidable moyen de communiquer très facilement avec nos clientes, afin d’avoir leurs retours, leurs ressentis. A présent, nous essayons de transmettre ce qui nous inspire au quotidien.

Envie d’en savoir plus ? Retrouvez l’intégralité de l’interview de Morgane Sézalory dans notre numéro 208 !

Propos recueillis par Helena Coupette

Crédits photo @Sézane