La manufacture horlogère suisse Rolex semble faire l’unanimité dans le monde, au point qu’hommes et femmes, faute de pouvoir s’offrir les modèles authentiques de la marque, se tournent vers des modèles contrefaits. Une nouvelle étude révèle même qu’il s’agit de la griffe mode la plus recherchée en ligne pour ses contrefaçons avec plus de 200.000 recherches de « fausses Rolex » effectuées chaque année dans le monde.

« Si à 50 ans on n’a pas une Rolex, c’est qu’on a raté sa vie« . Cette phrase semble encore résonner dans la tête d’amateurs d’horlogerie qui n’ont pas l’opportunité, ni les moyens, de s’offrir l’un des modèles clinquants de la célèbre maison horlogère. La plateforme USwitch*, avec l’appui de l’outil de recherche Ahrefs, s’est intéressée aux marques les plus recherchées pour leurs contrefaçons dans plusieurs secteurs, dont la mode, à l’approche du Black Friday. Durant cette période de l’année, les consommateurs profitent de rabais, plus ou moins intéressants, pour préparer les fêtes de fin d’année. Et le résultat est sans appel puisque Rolex est de loin la marque de mode la plus plébiscitée pour ses fausses montres avec pas moins de 228.000 recherches annuelles.

Luxe et fausses Crocs

La manufacture horlogère se positionne devant une marque plus accessible – quoique la rareté des modèles fasse rapidement grimper les prix : Yeezy, qui cumule 180.000 recherches annuelles en ligne de versions contrefaites de ses produits authentiques. Suivent la maison de luxe Louis Vuitton (156.000), la marque pourtant accessible Crocs et ses iconiques chaussures en caoutchouc (81.600), et les maisons Gucci (80.400) et Balenciaga (48.000).

Si l’on s’intéresse désormais aux sacs à main de grandes marques de mode, pièces iconiques du vestiaire féminin – et masculin – c’est Louis Vuitton qui se place en tête des maisons les plus recherchées pour ses imitations avec pas moins de 31.200 recherches annuelles. Elle précède Gucci (15.600), Saint Laurent (13.200), Prada (12.000), Chanel (12.000), et Telfar (6.000) dont les tote bags iconiques (les vrais) s’arrachent comme des petits pains.

Un engouement pour les cosmétiques contrefaits

Si les articles de mode comptent parmi les plus demandés en matière de contrefaçon, les cosmétiques ne sont pas en reste. Un constat surprenant à une époque où les formules à rallonge ne font plus l’unanimité auprès des consommateurs, alors que dire des formules dont on ne connait pas l’origine… Pourtant, certaines marques de beauté sont particulièrement plébiscitées pour leurs faux cosmétiques. C’est le cas d’Olaplex (1.800 recherches annuelles), de La Mer (720), ou encore de Too Faced (600).


* Réalisée en novembre, l’étude repose sur les principales marques répertoriées sur Flannels et Net-a-Porter, et sur la création de trois types de données sur les produits de créateurs, dont les marques de mode ou les sacs de créateurs les plus populaires. L’étude s’est également intéressée aux titres de la presse nationale et aux grandes marques du secteur de la technologie et de la beauté pour établir des listes de marques et de produits les plus populaires dans ce domaine. Puis les auteurs ont associé chaque terme au mot « fake » et utilisé l’outil de recherche Ahrefs pour recueillir le nombre de recherches mondiales annuelles pour chaque terme de recherche.