×

Monstrueuses 48h du court-métrage : le confinement vu de l’intérieur

femmesmagazin-48h-monstrueuses-court-métrage

La cinquième édition des Monstrueuses 48 Heures du court-métrage annulée en raison des mesures de confinement ? C’était sans compter sur un groupe de Messins bien déterminés à métamorphoser ce moment historique en une aventure créatrice : La Monstrueuse Semaine du confinement, c’est en ce moment.

Lundi 16 mars. La France profite encore en toute insouciance d’un joli lundi au soleil. Pourtant, le tonnerre gronde tandis qu’une crise sanitaire sans précédent s’apprête à confronter les Français à la terrible expérience du confinement.

A Metz, comme à Montpellier, le constat est sans appel : impossible de maintenir la Cinquième édition des Monstrueuses 48 Heures du court-métrage, dans le cadre du Festival du film subversif, telle qu’elle était prévue. C’est alors que Jérémy Duc, de l’association messine Les Courtisans, évoque l’idée d’un nouveau concours, revu et corrigé à la lumière de l’actualité. Nos Tribus, le Subversif cinéma club et Bliiida le suivent dans le projet : la Monstrueuse Semaine du Confinement voit alors le jour.

Donner à voir le confinement

L’idée est alors de donner à tous – simples amateurs ou cinéastes experts, de France et de Navarre – de se livrer à l’exercice du court-métrage et de leur donner carte blanche pour donner à voir leur expérience du confinement. Par soucis de sécurité, il est interdit aux participants de se réunir ou de se rendre à l’extérieur pour filmer. Dernière contrainte, une durée maximale de trois minutes.

Au total, ce sont donc 35 courts-métrages (à visionner sur la page YouTube des Monstrueuses, ndlr.), tantôt drôles tantôt poignants, que devront juger les Internautes via la page Facebook Les monstrueuses 48 heures du court-métrage.

Vers un report de la cinquième édition ?

Quant à la version officielle du concours, l’idée a été soulevée de la maintenir une fois les mesures de confinement levées. « On avait un jury ultra déterminé (composé de Lucile Heintz (Yokel), Julie Lenoble (L’amour Food), Nicolas Royer (réalisateur), Virgile Tron (artiste/vidéaste) et Godefroy Gordet (metteur en scène), ndlr.), des bons partenaires et des équipes très motivées, ce serait super dommage de ne pas le faire. Ça serait super de célébrer cette cinquième édition une fois que nous serons sûr que cet épisode est derrière nous et que tout le monde va bien », confesse Julia Richard de Nos Tribus.

Rendez-vous est donc pris dimanche pour le résultat de ce concours inédit, qui donnera un avant-goût d’une cinquième édition riche en émotions.

À LIRE AUSSI

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...