L’été est fini mais le besoin de se sentir bien dans son corps est toujours là. Sous nos manteaux de mi-saison et nos doux pulls en laine, se trouve une jolie silhouette. La vôtre. Et pour vous conforter dans cette idée, Louise Aubery, étudiante à SciencesPo Paris, et influenceuse sous le nom de @mybetterself, crée une nouvelle marque de sous-vêtements éco-responsable. Curieuses ? 

@mybetterself et son combat 

Si vous suivez les mouvements Body Positive sur les réseaux, ce nom doit vous être familier. Étudiante de 23 ans, Louise Aubery est aujourd’hui une reine sur le réseau social Instagram. Plus connue sous le pseudonyme de @mybetterself, elle nous emmène dans son combat quotidien : s’accepter telles que nous sommes. Adepte du Body Positive, voir de la Body Neutrality (le fait de considérer son corps comme seulement utilitaire plutôt que de le juger en termes esthétiques), elle développe un hashtag : #OnVeutDuVrai. Reconnue comme influenceuse, la jeune française compte plus de 393k d’abonnés sur son compte Instagram et près de 177k sur sa chaîne Youtube

Elle y poste de nombreuses vidéos dévoilant sa passion de l’entrepreneuriat. Ainsi en 2019, elle décide de faire une année de césure dans ses études à SciencesPo Paris pour se consacrer pleinement à son projet…

La Fast Fashion, rapide mais irresponsable

Impossible en 2020 d’ignorer l’impact négatif sur l’environnement de la fast fast fashion. Milliers de tonnes de plastiques et autant de déchets rejetés chaque jour dans la nature. Une industrie tellement polluante qu’elle est devenue la deuxième la plus néfaste pour notre planète. Et d’autant plus lorsque l’on sait que les conditions de travail dans ces usines de production de masse sont déplorables… Un constat dont Louise a bien conscience, elle qui souhaite chambouler le système et en finir avec la fast fashion.Pour la jeune étudiante entrepreneuse, il a fallu trouver une solution pour se frayer un chemin dans le domaine de la mode tout respectant un cahier des charges bien défini : éco-responsable, éthique et confortable. 

Voir cette publication sur Instagram

Je ne sais quoi arrive 🙊🙊 Où le moment que je pensais ne jamais voir arriver… Pour celles et ceux qui se demandent de quoi je parle – parce que j’ai croisé certaines d’entre vous hier qui ne savait pas ce qu’était Je ne sais quoi et j’étais là genre ah bon bah vous faites bien de me le dire 😂 – il y a un an, je vous annonçais que je créais une marque de sous-vêtements éthique et inclusive, avec une première collection sans couture et qui met vraiment en valeur le corps. J’ai sorti la vidéo d’annonce en septembre 2019 – je pensais lancer en décembre de la même année. Autant vous dire que ça ne s’est pas vraiment passé comme ça 😂 Lancer une marque, seule, sans être accompagnée par un grand groupe comme la plupart des créateurs de contenu qui lancent leur marque, est beaucoup plus difficile que je ne l’avais imaginé. Il y a honnêtement eu une période où j’ai cru que le projet n’aboutirait jamais, tant on a eu du mal à trouver une usine avec la capacité technique pour réaliser ce que j’imaginais. Et nous voilà aujourd’hui, préparant le shooting de la collection… Croyez en vous mes sis. Même si on essaie de vous dissuader. C’est vous, et vous seule, qui pouvez prouver le contraire, et continuer à avancer vers le but que vous vous êtes fixée 💖 _________________________________ Je ne sais quoi is coming 🙊🙊 Or the moment I thought would never come… For those of you wondering what I’m talking about – because I met some of you yesterday who did not know what Je ne sais quoi was, and I was like oh ok well thank you for telling me 😂 – a year ago, I published a video announcing you that I was creating my own underwear brand. I thought I would launch December, 2019. Useless to say that it did not quite go as planned 😂 Launching a brand on my own, without relying on a big company, is way harder than I expected. There honestly was a time where I thought the project will never come to life, as it was so hard to find a factory that had the technical skills to realize what I had in mind. And here we are, preparing the shoot for the collection… Believe in you, sis. Even if no one else does. As long as you keep moving forward, nothing can stop you 💖 📸 @nicolasstajic

Une publication partagée par Louise 🍒 (@mybetterself) le

Je Ne Sais Quoi, signée @mybetterself

Pour la jeune développeuse comme pour de nombreuses femmes aujourd’hui, trouver un soutien-gorge à sa taille, à son goût et à ses envies, qui ne soit pas hors de prix, reste une tâche quasi-impossible. En effet, lorsque l’on regarde les sites internet de lingerie française, les mannequins font quasiment toutes du XS… voire moins ! Ce qui n’est évidemment pas notre cas à toutes. Alors pour changer les choses, Louise Aubery lance la marque Je Ne Sais Quoi pour apporter un nouveau souffle à notre lingerie.

Cependant, le manque de diversité des tailles et de la représentation de la femme n’est pas le seul problème. Créer doit coïncider avec le fait de préserver la planète. Trop de plastique, trop de déchets, trop de pollution. L’industrie textile joue un rôle trop important dans la dégradation de notre environnement. « La seconde main était une solution… mais je ne suis pas sûre que l’on soit nombreuses à vouloir porter un soutien-gorge déjà porté mainte et mainte fois », explique la jeune femme sur son compte Instagram.

Dès lors, pourquoi ne pas utiliser des matières recyclées ? Comme cela, nos sous-vêtements offrent une seconde vie grâce au recyclage et l’environnement n’en pâtit pas plus pour autant. C’est ce je ne sais quoi que Louise nous propose. Des soutifs au confort d’une brassière de sport mais à l’esthétisme d’une pièce en dentelle. Envie de changer le monde de la lingerie, de participer au renouvellement de l’industrie textile, de trouver, enfin, votre taille ? Louise Aubery a pensé et créé la première marque de lingerie éco-responsable made in France, pour nous faire nous sentir belle, puissante et powerful dans nos sous-vêtements, tout en faisant du bien à la planète.

Et si l’influences tease depuis de nombreux mois l’arrivée de la marque à grand renfort de stories, cette dernière devrait débarque incessamment sous peu sur le marché. Stay tuned !

Texte Fanny Muet

À LIRE AUSSI