S’il regorge de bienfaits sur le corps et l’esprit, le yoga a notamment celui de prévenir et soulager les douleurs menstruelles. Quelles postures peuvent aider et lesquelles faut-il éviter au moment des menstruations ? Éclairage. 

Initialement développé en Inde par des hommes et pour des hommes, le yoga compte désormais de nombreuses femmes parmi ses adeptes. Parmi les exemples de yoga spécialement pensé pour les femmes, on peut bien sûr citer le yoga prénatal. Mais, cette discipline à la croisée du sport et de la méditation peut également s’avérer précieuse pour aider les femmes à gérer leur cycle menstruel.

Lorsque l’on consulte les moteurs de recherche, une question revient fréquemment : « Est-il possible de pratiquer le yoga quand on a ses règles » ? « Non seulement c’est possible, mais il existe des cours spécialement conçus pour aider les femmes à mieux gérer leurs douleurs avant, pendant et après les menstrues », affirme Jacinthe Jyothirmayi, professeure de yoga à Paris spécialisée dans la pratique du yoga adapté au corps féminin. 

Un remède pour soulager l’endométriose ?

Souvent recommandé aux femmes atteintes d’endométriose le yoga peut, tout au long du cycle, aider les femmes à travailler leurs muscles pelviens et développer leur poitrine grâce à des étirements. Les postures de torsion (notamment la posture du triangle ou la posture du guerrier) aident également à stimuler le bas-ventre et l’abdomen ainsi qu’à délier les tensions du dos et des épaules, parties du corps également impliquées en cas de règles douloureuses. Sans oublier les exercices de respiration (prayanama) pour faire travailler l’ensemble du corps. 

« Pendant les menstrues, il est recommandé d’adopter des postures plus douces où le ventre peut se relâcher sur les cuisses. Je recommande toujours des postures qui se dirigent vers le bas, comme la déesse du sommeil, l’enfant ou le pigeon allongé, afin d’aller dans le sens de l’écoulement du sang et de ne pas solliciter des parties du corps déjà endolories », explique Jacinthe Jyothirmayi.

Pour cette professeure de yoga, la méditation occupe une place fondamentale dans le cas spécifique des douleurs liées aux menstrues : « Dans mon cours, je parle de lunes plutôt que de règles, afin que les femmes prennent conscience qu’elles sont dans un cycle. On nous a appris depuis toute petite qu’il est normal d’avoir mal pendant nos lunes. Or, ce n’est évidemment pas le cas. Au cours des séances, j’essaie de faire comprendre aux femmes qui y participent que nous sommes dans un moment d’introspection qui vont nous aider à comprendre pourquoi on a mal », explique-t-elle. 

Pour une prévention optimale, Jacinthe Jyothirmayi recommande de pratiquer le yoga au moins 1h30 chaque semaine. 

3 postures pour soulager les douleurs menstruelles

  • La posture de l’enfant : On se met à quatre pattes sur le tapis, jambes fléchies, talons sur les fesses, front au sol et bras tendus au-dessus-de la tête. Une autre possibilité consiste à placer les bras le long du corps en direction du fessier. 
  • La posture du papillon : On s’assoit en tailleur, jambes tendues au sol. On plie les genoux et on place les plantes de pied de manière à ce qu’elles se rejoignent. On attrape ensuite ses orteils avec ses mains en gardant le dos bien droit. On peut aussi pratiquer cette posture en restant allongé sur le dos, avec les bras placés le long du corps. 
  • La posture du pigeon allongé : On s’allonge sur le ventre, pointes des pieds fléchies. On plie la jambe gauche pour la faire passer sous la poitrine. La jambe droite reste tendue, dans l’alignement de la hanche. Les bras sont tendus au-dessus de la tête, cette dernière devant rester bien ancrée au sol.

À LIRE AUSSI