Plus qu’une simple collection de maquillage, c’est une ligne hybride, entre le soin et le make-up, qu’a dévoilé Alicia Keys à l’occasion du Met Gala. Un phénomène qui ne cesse d’enfler dans l’industrie des cosmétiques, surfant sur le concept de beauté holistique, avec une multiplication d’ombres à paupières, rouges à lèvres, fonds de teint, et autres blush formulés pour la santé de la peau.

En 2016, la chanteuse Alicia Keys est l’une des premières personnalités publiques à opter pour le makeup-free, préférant soigner sa peau que la recouvrir d’artifices, au nom de l’affirmation de soi. Un geste devenu, non pas commun, mais bien plus courant six ans plus tard, porté par la pandémie par l’intermédiaire du port du masque et d’un besoin de revenir à une beauté plus authentique. Il est même devenu politique sur TikTok, les adeptes du ‘no-makeup’ dénonçant filtres et retouches à coups de clichés naturels.

Alors quand l’interprète de « If I Ain’t Got You » a dévoilé sa première collection de maquillage en plein Met Gala, un an après avoir lancé sa marque de skincare Keys Soulcare, les critiques ont fusé sur les mêmes réseaux sociaux. Sauf que l’artiste n’a absolument pas renié son statement beauté, au contraire, elle fait aujourd’hui rimer soins et couleurs, sorte de maquillage hybride destinée à « cultiver et célébrer ce qui fait de vous, vous », comme elle le souligne elle-même sur son compte Instagram.

Cette première collection de ‘color-skincare’, simplement baptisée « Color Care », se compose d’une poignée de produits formulés pour prendre soin de sa peau, tout en lui offrant cette touche de pep’s qui manque parfois à celles qui ont renoncé au maquillage. L’objectif est de permettre aux femmes – et aux hommes – de définir eux-mêmes leurs propres standards beauté. À la clé ? Un gel transparent pour lisser et définir les sourcils, un blush nourrissant et hydratant, ou encore un baume à lèvres nourrissant décliné dans des teintes vitaminées. Et c’est bien évidemment Alicia Keys herself qui a présenté le premier look issu de cette collection. Un succès annoncé.

Le maquillage-soin, une tendance durable

Mais la chanteuse américaine n’est pas la seule à miser sur le maquillage multi-tâche, ou le 2-en-1, plusieurs marques se sont récemment lancées sur ce créneau, œuvrant pour une nouvelle routine à mi-chemin entre la beauté, la santé, et le bien-être. Le concept même de beauté holistique, qui présente une foule d’avantages (non négligeables) dont le gain de temps et d’argent, sans compter sur la réduction des emballages qu’induit ce type de produits.

La jeune marque Eclo pousse cet engagement encore plus loin, proposant du maquillage naturel, de la formule à l’emballage, concocté à partir d’ingrédients sélectionnés pour leur capacité à régénérer les sols et prendre soin de la peau : le chanvre, le seigle, et l’algue. Un rouge à lèvres, un blush, et un ombre à paupières, proposés dans une large gamme de couleurs, composent déjà cette collection, qui ne devrait pas tarder à s’étoffer au regard du succès rencontré par la campagne de financement participatif lancée sur Ulule.

Si les BB crèmes ont ouvert la voie à ce phénomène il y a déjà plus d’une décennie, la pandémie a clairement accéléré le passage au tout-en-un dans l’univers du maquillage. Il est désormais question de crèmes de teint, de sérum teinté, d’embellisseur de teint, ou d’huile pour les lèvres, qui permettent au plus grand nombre de ne plus avoir à choisir entre maquillage et beauté (naturelle) de la peau. Un bon compromis, en somme, qui devrait séduire plus d’une femme à travers le globe.