×

Le jeu et la Justice

Le Théâtre du Centaure programme en juin la pièce de Ferdinand von Schirach, « Terreur ». Nous avons assisté à la première.

Cette pièce-procès dans laquelle est posée la question de la dignité humaine est une mise en scène-collective sous le regard de Myriam Muller, assistée d’Antoine Colla.

Ferdinand von Schirach, criminaliste de profession, a connu un grand succès avec « Crimes » et « Coupables » revient avec cette pièce où l’on assiste au procès d’un soldat allemand, Lars Koch, major de l’armée de l’air, qui décide d’abattre un avion de ligne, composé de 164 voyageurs, alors que cet avion est détourné par un terroriste qui menace de faire exploser un stade de football de Munich de 70.000 spectateurs.
Lars Koch, qui ne conteste pas les faits, est-il coupable ou innocent ? Peut on abattre 164 personnes et être innocent ?

La pièce rejoue le procès de ce soldat. Tour à tour défilent avocat, Procureur, témoin à charge, témoin à décharge, accusé… Nous assistons alors aux interrogatoires, aux plaidoiries… Entre doutes et certitudes, nous avons de cesse de nous poser des questions, de changer d’avis. Car tout repose sur des convictions personnelles : avons nous le droit de sacrifier des innocents pour sauver d’autres innocents ? Peut-on tuer dès innocents dans un cas extrême ? Au nom de quoi peut on justifier cet acte ?

Des questions qui rendent fou, voire hystérique, tandis que l’auteur joue avec nos nerfs… Condamnation ou acquittement ? Les comédiens, Fabienne Elaine Hollwege, Brigitte Urhausen, Joël Delsaut, Brice Montagne, Raoul Schlechter et Jules Werner sont tous vêtus de la même façon – un symbole d’égalité ? – chemise blanche et pantalon gris, la scénographie et les costumes étant réalisés par Christian Klein. Les comédiens sont époustouflants et nous font vivre ce procès comme si nous étions dans un véritable Tribunal ou plus exactement La Cour d’Assise. Une véritable torture psychologique !

Cette pièce de théâtre, extrêmement brillante, nous fait réfléchir, méditer et  soulève de nombreuses questions.

Cette pièce sera encore jouée les 5, 12, 15, 17, 18 et 19 juin à 20h puis les 6, 13, 16 et 20 juin à 18h30 au Théâtre du Centaure. Elle sera également jouée le 18 octobre 2019 du Kinneksbond et les 23 et 24 octobre au KHN.

Karin Santer
Crédit photo : ©Bohumil Kostohryz

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...