Quel plaisir de retourner au théâtre et d’assister à la pièce « Comme s’il en pleuvait » de Sébastien Thiéry, mise en scène par Jérôme Varanfrain et jouée au Théâtre des Capucins. PAr le biais de cette pièce, on fait la connaissance de Bruno, anesthésiste et Laurence, directrice d’une école maternelle, qui vivent dans le 15ème arrondissement de Paris.

Ce couple ordinaire, interprété par Colette Kieffer et Steeve Brudey, découvre un soir un billet de 100 euros dans leur salon. Personne ne se souvient aveoic posé un tel billet sur la table basse. Puis, tous les jours, des billets de banque vont apparaître comme s’il en pleuvait ! Mais d’où vient cet argent ? Le méritent-ils ? Pourquoi cela leur arrive à eux ? Qui leur donne toutes ces sommes ? Est-ce une chance ou un mauvais présage ?

D’autant que lorsque l’on est comme Bruno et Laurence, un couple de gauche qui a des valeurs : l’argent se gagne, se mérite ! Mais pour Bruno, « être de gauche, c’est pas forcément porter un pull qui gratte et manger du pâté de foie en boîte ! » Alors que Laurence raisonne et résiste, voulant distribuer cet argent aux accidenés de la route, Bruno, lui, jubile, dépense sans compter pour des produits de luxe, tel un costume Dior, s’en prend à sa pauvre femme de ménage espagnole, interprétée par Myriam Gracia, et panique totalement lorsqu’un voisin du dessus, Monsieur Traque, joué par Hervé Sogne, débarque chez eux armé, prétendant avoir été volé.

Cette découverte d’argent entraîne ce couple dans des situations abracadabrantesques et le tandem Colette Kieffer et Steeve Brudey fonctionne à merveille et est irrésistible !

Une comédie piquante qui nous montre comme l’argent rend fou et peut nous faire perdre toutes nos valeurs !

INFOS

Cette pièce sera représentée les 8,9 et 10 octobre à 20:00 et le 4 octobre à 17 heures au Théâtre des Capucins, puis les 21 et 22 octobre à 20 heures au Centre Culturel Celo.

Texte Karin Santer

Crédit photo : Ricardo Vaz Palma

À LIRE AUSSI