La grande écrivaine américaine Joyce Carol Oates, dont le nom est régulièrement cité pour le prix Nobel de littérature, a reçu le prestigieux Prix mondial Cino del Duca pour l’ensemble de son œuvre, a-t-on appris lundi.

Le prix mondial Cino del Duca, l’un des grands prix des fondations de l’Institut de France, est doté de 200.000 euros.

Le prix aurait dû être remis à la romancière lors d’une cérémonie prévue le 4 juin sous la coupole de l’Académie française mais la cérémonie a été annulée en raison de l’épidémie de coronavirus.

Le prix Del Duca est souvent considéré comme l’antichambre du Nobel. Ainsi, le Russe Andreï Sakharov avait obtenu le prix mondial en 1974 et le prix Nobel un an plus tard, le Péruvien Mario Vargas Llosa a reçu le prix mondial en 2008 et le Nobel de littérature en 2010. Patrick Modiano a été lauréat du prix mondial Cino Del Duca en 2010 avant d’être couronné par le Nobel en 2014.

L’autrice de « Blonde », « fille noire, fille blanche » ou encore de « La fille du fossoyeur », qui aura 82 ans en juin, est l’une des plus grandes écrivaines de langue anglaise contemporaines.

On lui doit des dizaines de romans (publiés en français chez l’éditeur Philippe Rey), des recueils de poèmes, des essais, des nouvelles. Elle a également publié des romans policiers sous pseudonymes (Rosamond Smith, Lauren Kelly).

Farouche opposante au président Donald Trump, elle s’est notamment intéressée à la question du racisme et des inégalités sociales dans la culture américaine. La défense des droits civiques est au cœur de son œuvre.

Son dernier roman traduit en français, « Un livre de martyrs américains » sur la remise en cause du droit à l’avortement aux États-Unis, a été finaliste du prix Médicis l’an dernier.

À LIRE AUSSI