×

Jarik Jongman, lauréat de la 3e édition du Luxembourg Art Prize

La Galerie Hervé Lancelin a célébré samedi 23 septembre la 3e édition du Luxembourg Art Prize, prix international récompensant l’artiste émergent de l’année. 12 artistes de 11 pays étaient finalistes cette année : Mexique, Lituanie, Pays-Bas, Russie, Etats-Unis, Danemark, Luxembourg, Portugal, France, Allemagne et Italie. C’est Jarik Jongman, artiste hollandais de 54 ans vivant à Amsterdam qui a fait l’unanimité auprès du jury. Il remporte la bourse de 25.000€ offerte par la galerie et il exposera l’année prochaine au Luxembourg dans le cadre d’une exposition personnelle.

Diplômé de l’Académie des Arts à Arnhem aux Pays-Bas, Jarik Jongman est un ancien assistant d’Anselm Kiefer. Son oeuvre témoigne de sa fascination par les notions de fugacité, d’ontologie, de religion et d’histoire.

Nombre de ses tableaux impliquent l’architecture sous l’une ou l’autre forme : chambres de motels, salles d’attente et bâtiments délabrés, souvent dépourvus de présence humaine, causant fréquemment des sentiments de nostalgie et de contemplation, avec sans doute une touche de miraculeux ou de surnaturel.

Ses travaux récents se concentrent sur ce qu’il perçoit comme le principal développement tragique de notre époque : La pression socio-économique, l’immigration, la crise des réfugiés, le terrorisme international et les problèmes climatiques causent de l’anxiété à l’échelle globale. Sous-jacente au sentiment de peur et de manque de contrôle que ces problèmes provoquent, notre société post-vérité émerge, incarnée comme nulle autre par le président actuel des États-Unis.

Le tableau présenté à la galerie s’intitule « It’s Gonna be Great, it’s Gonna be Fantastic » (« Ca va être génial, ça va être fantastique »), 180 x 244 cm, 2017, huile, acrylique, goudron, plâtre et feuilles d’or sur panneau. Il s’agit d’une peinture de l’intérieur du penthouse de Donald Trump situé au sommet de la Trump Tower à New York. Le gratte-ciel est l’archétype du bâtiment moderniste et Trump en a fait un faux-Versailles, illustrant non seulement son effroyable manque de goût, mais aussi son absence de connaissance historique et l’ironie qui accompagnera son inévitable disparition. Peut-être que son attitude imprudente, arrogante et dangereusement philistine

provoquera notre chute à tous. L’appartement est abandonné avec des traces évidentes de délabrement, suggérant que cette chute a déjà commencé.

Luxembourg Art Prize 2017, « Group show of the finalists », à voir jusqu’au 4 novembre, tous les jours sauf le mercredi et le dimanche, de 10h à 18h.

Galerie Hervé Lancelin, 7 rue Michel Rodange, L-2430 Luxembourg, www.hervelancelin.com

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...