Alors que la COP26 vient de s’achever, l’industrie de la mode entend redoubler d’efforts pour réduire rapidement ses émissions de gaz à effet de serre. Un défi qui ne touche pas uniquement les maisons de luxe ou les marques engagées, mais aussi la fast fashion. H&M compte parmi les géants du secteur qui s’activent pour proposer une mode plus responsable, et surtout plus durable. En témoigne l’ultime volet de son concept Innovation Stories, qui mêle matières recyclées et recyclables, et upcycling.

Recyclage de vêtements usagés en plein magasin, location de vêtements, matières plus clean, n’en déplaise à certains, des acteurs de la fast fashion, dont H&M, tentent de redresser la barre et de se diriger vers un modèle plus vertueux, que ce soit pré ou post production. A l’aube des fêtes de fin d’année, le géant suédois présente une nouvelle collection reposant sur des technologies et procédés tournés vers une mode plus circulaire, sans renier sur le style et le design. 

Un nouvel outil de conception

Le quatrième volet du concept Innovation Stories de H&M, initialement lancé au printemps dernier, se traduit par une collection réalisée à partir de matières recyclées et recyclables, via un nouvel outil baptisé Circulator. Un nom qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ne sort pas d’un film de science-fiction, mais d’une nécessité de développer des articles en phase avec une mode plus circulaire en considérant l’intégralité des étapes du processus de création du vêtement.

« Le Circulator a été développé par le Groupe H&M dans le but de soutenir l’entreprise dans sa mission de devenir plus circulaire et atteindre son ambition de devenir climatiquement positive d’ici 2040. Il s’agit de la dernière étape en date (…) pour ouvrir la voie à de nouvelles façons de penser la longévité des vêtements en adoptant l’expérimentation, le dialogue, le questionnement et l’expérimentation. L’objectif étant que tous les produits H&M soient conçus à l’aide de cet outil d’ici 2025 », souligne la marque dans un communiqué.

Des matières durables

La plupart des pièces de la collection ont été conçues pour être portées de multiples façons, afin d’optimiser leur utilisation. Les blazers peuvent, par exemple, être portés comme des robes, alors que les pantalons jouent sur différents volumes grâce à des fermetures réglables. Autre point fort, H&M a joué la carte de la mono-fibre pour faciliter le recyclage des pièces en fin de vie, et a misé sur des matières durables, comme les fibres provenant de bouteilles usagées, les tissus en fin de vie, une fibre cellulosique créée à partir de pulpe de bois et de déchets plastiques recyclés, ou encore une matière conçue à partir de déchets viticoles.

Cette initiative vient compléter les efforts entrepris par le géant de la fast fashion pour proposer une mode plus responsable, et réduire son empreinte sur la planète. H&M a récemment testé un premier service de location de vêtements basé sur la blockchain, et installé dans sa boutique de Stockholm un système de recyclage en temps réel.


La collection Circular Design Story sera proposée à la vente dès le 9 décembre dans la boutique H&M – rue La Fayette à Paris, et en ligne.