Après avoir fondé HomeMade by Gwen, et forte de l’urgence d’aider ses concitoyens à mieux se nourrir, Gwen Francqui, consultante culinaire et traiteur, s’est associée à Vincent, fondateur de Naturalis Balance, pour construire des workshops diététiques avisés et ludiques.

Le module de base « Healthy Living », sera dispensé le 3 mai prochain. Nous avons rencontré Gwendoline à quelques jours du premier atelier, afin d’aborder l’épineux sujet de la nutrition à quelques semaines de l’épreuve de la plage.

Pourquoi est-il important de bien s’alimenter ?

Se nourrir est une fonction vitale. Cela apporte les éléments nutritionnels indispensables à une bonne santé physique, psychologique et affective. Bien s’alimenter, c’est prendre soin de son corps en lui donnant le meilleur pour qu’il puisse fonctionner correctement. Il a été prouvé que bien se nourrir joue un rôle préventif sur l’apparition ou le développement de certaines maladies telles que l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle ou encore les maladies cardio-vasculaires.

Quels sont, selon vous, les piliers d’une alimentation saine ?

  • Prendre trois repas par jour à heure régulière (ainsi qu’un en-cas matinal vers 11h et un autre vers 15h pour éviter les fringales).
  • Consommer des produits de saison, frais, bio et local si possible.
  • Manger de manière variée, afin de bénéficier de tous les nutriments que les aliments peuvent nous apporter
  • Bannir les produits industriels qui contiennent généralement « trop » de tout (sel, sucre, graisse)

Les « super aliments » sont-ils une bonne solution pour « manger mieux » ?

Je ne crois pas trop en la notion de « super food » : dans chaque aliment non transformé se trouvent des nutriments et vitamines dont le corps a besoin. Chaque ingrédient est donc un « Super Food » en lui-même.

Le sucre est le nouvel ennemi à abattre : à tort ou à raison ?

Il n’est pas bon de voir le sucre ou les graisses comme des ennemis. Le sucre est un carburant dont notre corps a besoin pour avoir de l’énergie tout au long de la journée. Il faut être raisonnable en quantité, choisir des bons produits et surtout varier les différentes sources de sucre à utiliser. J’utilise du rapadura (sucre complet non raffiné), du sucre de coco, du sirop d’érable, du miel. Je suis trop gourmande pour éradiquer le sucre de ma cuisine (sourire) !

Quid des produits laitiers ? Les produits laitiers fermentés type kéfir sont-ils meilleurs pour la santé ?

Les produits laitiers sont également très importants pour le corps. A moins d’être allergique, il est essentiel d’en utiliser dans son alimentation. Le beurre, le lait, les œufs et le fromage contiennent du calcium (bon pour les os et muscles) et de la vitamine A (qui améliore la qualité de la vision et l’immunité). Le lait fermenté de Kéfir, quant à lui, est une bombe de vitamine K qui favorise une bonne santé cardiovasculaire et ostéo-articulaire. Chaque produit laitier apporte son lot de vitamines et nutriments. Il faut donc trouver ceux qui nous conviennent et nous font plaisir !

Désormais le gras est plébiscité. Comment convaincre les chasseurs de gras que nous sommes devenus depuis les années 90 ?

Les graisses constituent également un carburant et une réserve d’énergie pour le corps. Elles sont donc essentielles pour se nourrir sainement.

En revanche, je préconise d’éviter tout aliment « frit » ou « surcuit », car toute graisse chauffée à très haute température devient nuisible pour le corps. J’utilise pour les cuissons de l’huile d’olive, du ghee (beurre clarifié), de l’huile de coco, de l’huile d’avocat. Il y a des huiles qui sont fragiles à la cuisson et que je rajoute sur les ingrédients cuits ou crus telles que l’huile de cajou, de noix, de lin ou de courge…

Que pensez-vous des régimes sans : sans gluten, sans lactose, sans sucre ?

Pour allergiques/intolérants, ces régimes sont essentiels à leur bien-être.

Pour les autres, je conseille de consommer de tout, sans supprimer totalement un ingrédient ou l’autre, afin d’éviter tout sentiment de frustration.

La notion de plaisir est très importante dans l’alimentation. N’oublions pas que l’alimentation a aussi une fonction sociale. C’est un moment de partage et non de frustration.

Qu’est-ce qu’un joli corps ?

Un corps dans lequel on se sent bien, peu importe les diktats de la mode, l’essentiel est de se sentir bien dans ses vêtements et d’accepter son corps avec ses qualités et ses défauts.

Vous préconisez d’arrêter de compter : cela peut être très déstabilisant. Pourquoi faut-il arrêter de compter et comment faire pour ne pas exagérer ?

En ce qui me concerne, compter m’a toujours fait culpabiliser… Et culpabiliser n’est pas bénéfique au bon équilibre alimentaire. Il faut manger de tout et savourer !

Lorsque vous allez au restaurant, choisissez une entrée et un plat ou un plat et un dessert. Vous sortez de temps en temps, il faut savoir en profiter et ne pas frustrer.

Comment retrouver le sentiment de satiété ?

La satiété se manifeste 20 minutes après avoir commencé à manger. Personnellement, lorsque je suis en train de déguster les premières bouchées de mon repas, j’essaie de prendre le temps d’en savourer le goût, les textures et les odeurs dans mon assiette au lieu de penser déjà à me resservir. Quand mon assiette est vide, je me pose la question de savoir si j’ai encore vraiment faim ou si c’est de la gourmandise.

Un autre petit truc pour ne pas arriver en ayant une faim de loup à table et de risquer de se ruer sur la nourriture : prenez un petit bol de soupe maison comme apéro (ou pendant que les enfants mangent).

Comment parvenir à gérer la faim émotionnelle ?

Prendre conscience de son émotion – l’accueillir telle quelle – cela permet parfois d’éviter le grignotage affectif. Si le craquage est déjà entamé, l’accepter, ne pas se formaliser ni culpabiliser. Il faut juste éviter qu’il soit  répétitif ou prolongé. Si vous êtes conscients à temps que vous aller céder, essayez de manger quelque chose qui vous fait vraiment plaisir, par exemple un carré de chocolat que vous dégustez lentement pour en profiter un maximum.

Quelle est la part de l’activité physique dans un rééquilibrage alimentaire ?

Idéalement, il faut faire deux à trois séances de sport par semaine, et prendre l’habitude de petits réflexes quotidiens comme : se garer un peu plus loin, descendre du bus un arrêt plus tôt, bannir l’ascenseur au profit des escaliers,…

Un dernier petit truc pour nos lectrices ?

Ne culpabilisez pas ! Si vous craquez, profitez de ce moment et savourez les petits plaisirs ! N’ayez pas peur de tester de nouvelles saveurs, vous serez certainement surprises et conquises par de nouveaux goûts.

Healthy Living Workshop, le 3 mai de 9h30 à 12h, au centre Jean XXIII, 52 rue Jules Wilhem, Luxembourg-Kirchberg;

Renseignements et inscriptions : gwen@homemadebygwen.lu.