Si le secteur du numérique offre de formidables opportunités professionnelles pour les femmes et les hommes, le gouvernement luxembourgeois souligne encore l’importance de la mixité en célébrant ce 22 avril 2021 la journée européenne en faveur des femmes dans le digital à travers le « European Day for Women in Digital » initiée par la Commission européenne.

Le « Women in Digital Day » représente ainsi une opportunité pour mettre en avant les défis et les chances qui se présentent aux filles et aux femmes dans ce domaine. Les données du marché du travail montrent en effet que les femmes restent toujours largement sous-représentées dans les professions informatiques, bien que le Luxembourg ait certainement progressé ces dernières années.

Le gouvernement luxembourgeois – en première ligne son Premier ministre, ministre des Communications et des Médias, Xavier Bettel, et la ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Taina Bofferding – ayant fait de l’égalité entre femmes et hommes une des priorités de son action, il s’agit de promouvoir l’égalité professionnelle et d’encourager la participation des femmes dans un secteur porteur d’avenir.

Investir dans les technologies digitales innovantes

Pour cette journée européenne, le gouvernement lance en coopération avec l’association WIDE (Women in Digital Empowerment) une nouvelle campagne de sensibilisation encourageant les femmes intéressées par la technologie à jouer un rôle actif dans ce domaine, lutter contre les stéréotypes et mieux faire connaître ces métiers. La campagne englobe la diffusion sur les réseaux sociaux des messages vidéo des ministres, ainsi que de la publication de statistiques et d’infographies. Un panel d’expert-e-s approfondira en outre les défis et opportunités pour les femmes qui souhaitent travailler dans le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) et évoquera les moyens d’actions auxquels peuvent recourir les milieux politiques et économiques.

Le gouvernement encourage également l’investissement dans les infrastructures et dans les technologies digitales innovantes comme l’intelligence artificielle ou le 5G. De tels investissements doivent aller de pair avec le développement des compétences numériques et du personnel IT qualifié qui fait défaut au Luxembourg comme ailleurs. Toutefois, il ne s’agit pas uniquement de lutter contre la pénurie de talents et contre l’inégalité des conditions professionnelles, mais il importe également de façonner le numérique, qui impacte de plus en plus notre quotidien, sans biais de genre. « Une société numérique dynamique et inclusive ne peut se construire qu’avec la participation de toutes et tous », a souligné le ministre des Communications et des Médias, Xavier Bettel.

Rompre avec les stéréotypes liés aux métiers masculins

Taina Bofferding est convaincue que « nous devons rompre avec les stéréotypes liés aux métiers masculins ou féminins. Le sexe féminin n’est pas moins doué que le sexe masculin dans ce secteur innovateur. Il faut déployer des efforts communs, à commencer par les ministères concernés, mais aussi par le patronat et les chambres professionnelles qui doivent s’engager pour plus de diversité dans ces secteurs d’avenir et pour développer les stratégies nécessaires ».

En cette journée européenne, le Premier ministre et la ministre de l’Égalité entre les femmes et hommes appellent à un engagement commun pour créer un environnement de formation et de travail attrayant pour tout le monde dans le digital. C’est la condition sine qua non pour que les filles et les femmes se lancent dans les nouvelles technologies et y trouvent durablement leur épanouissement professionnel.

« Vous souhaitez apprendre le codage, la programmation, les applications ou le potentiel du big data; Que vous soyez en début de carrière ou en reconversion professionnelle, saisissez les opportunités d’emploi dans le secteur informatique! Ne gaspillez pas vos talents et contribuez à ce que le monde digital reflète le monde réel. Parce que l’avenir est digital et égalitaire. »

À LIRE AUSSI