La maison Dior organisera un défilé « croisière » sans public à Lecce, dans le sud de l’Italie, le 22 juillet afin d’envoyer un message d’optimisme et soutenir les artisans frappés par l’épidémie du coronavirus.

Le défilé prévu en mai va finalement avoir lieu le 22 juillet en « live » sur la Piazza del Duomo à Lecce, dans la région des Pouilles, a annoncé le PDG de Dior Pietro Beccari au cours d’une conférence de presse en ligne.

« Ce sera un show spécifique, sans public, dans les respect des règles sanitaires en Italie », a-t-il poursuivi.

« C’est très important d’avoir un show, parce que le luxe c’est de l’émotion, et rien n’apporte autant d’émotion qu’un défilé de mode en direct dans lequel on ressent l’électricité du moment créatif, le deadline, l’adrénaline », a-t-il expliqué.

Les show croisière annulés

Les grandes maisons présentent leurs collections appelées « croisière » au printemps, souvent à l’étranger, en dehors des quatre Fashion weeks annuelles.

Chanel a annulé le défilé prévu en mai à Capri, en Italie, et a présenté sa collection croisière en ligne début juin avec une succession de 51 looks filmés sur fond de la mer.

Pour Dior, maintenir le défilé, même en petit comité avec seulement « des amis et des familles » pouvant y assister, permet de rendre hommage aux « artistes, musiciens et artisans » en France et en Italie qui l’ont préparé et leur « donner la raison de rebondir » en pleine crise économique due à la pandémie du coronavirus.

Dior n’abandonne pas la fashion week

Pour la créatrice italienne de Dior, Maria Grazia Chiuri, ce défilé est « très personnel », dédié à son père, qui était originaire des Pouilles. « Il m’a appris à croire en moi et dans l’avenir par des temps difficiles », a-t-elle dit pendant la conférence de presse.

Interrogée sur l’approche durable et écoresponsable post-Covid à laquelle réfléchit la mode, elle a répondu qu’il fallait penser avant tout à l’emploi. « Nous ne devons pas oublier les emplois, les travailleurs », a-t-elle répondu.

Dior a choisi « une approche pragmatique et vit la crise au jour le jour », a souligné Pietro Beccari.

« Le luxe et les belles choses qui suscitent des émotions seront toujours présents après la pandémie. Nous avons appris à travailler différemment », a-t-il dit.

Il a promis « une surprise » le 6 juillet lors de la présentation de la collection haute couture pendant la semaine parisienne qui aura lieu en ligne.

Quelle que soit la forme de présentation des collections, Dior n’envisage pas de quitter le calendrier des Fashion weeks comme Gucci et Saint Laurent qui ont annoncé qu’ils le feraient à leur rythme.

« Beaucoup de gens à Paris s’attendent à ce que nous suivons le rythme des Fashion weeks », a souligne Pietro Beccari.

« La Fashion week est importante non seulement pour le milieu de la mode, mais aussi pour la ville qui l’accueille », a conclu Maria Grazia Chiuri.

À LIRE AUSSI