×

Déconfinement progressif ou scénario risqué ?

femmesmagazine-billet-luxembourg-deconfinement

Texte : Maria Pietrangeli

Après avoir salué la solidarité nationale du Luxembourg, Xavier Bettel a expliqué que le pays a réussi à contrôler la pandémie du Covid 19 grâce l’implication de tous.

Dès lundi… Rapido-presto

Connaissez –vous le leitmotiv du Luxembourg ?  «  Quand la construction va … tout va… ».  C’est donc sans grande surprise que nous avons appris lors de la conférence de presse du 15 avril orchestrée par Xavier Bettel, Premier ministre et Paulette Lenert ministre de la Santé, que le premier secteur à bénéficier du déconfinement, serait la construction par la réouverture des chantiers et ce … Dès lundi.

Il est légitime de se demander si ce n’est pas quelque peu prématuré.

Ce sont les chiffres du nombre de nouvelles contaminations et du nombre de malades en soins intensifs qui ont permis au gouvernement de démarrer une première phase et de prendre des mesures de déconfinement. Phase 1 : outre les chantiers de la construction, seront également autorisés à ouvrir lundi, la renovation, les travaux de jardin, le pépiniéristes, les commerces de bricolage, les centres de recyclages et les activités de l’office nationale de l’enfance. Reprise le 4 mai pour la dernière année de lycée et l’université pour des raisons de validation de l’année. Phase 2 : le 11 mai  les lycées en alternance. Phase 3 : le 25 mai l’école fondamentale en alternance, les crèches et les maison relais.

Les congés pour raisons familiales sont prolongés. En ce qui concerne le commerce et l’horesca, la décision sera prise après le 11 mai en fonction de l’évolution de la situation.

Evidemment, ce genre de décision se fait en fonction de chiffres concrets et fiables. Il reste tout de même quelques réserves. Dans un premier temps, les inconnues sur le Covid-19 demeurent nombreuses : devient- on immunisé ? Des poches virales peuvent subsister et il demeure un risque de seconde vague. On l’a vu, l’exemple du déconfinement du Wuhan n’est pas le meilleur qui soit.

Aujourd’hui, l’AFP annonce que la Chine révise son taux de décès de Wuhan de 50% à la hausse qui passe de 1290 à 3869. Le 15 avril, le ministère de la Santé catalan a révisé ses statistiques à la hausse son chiffre en incluant les décès dus au Covid19 déclarés par les pompes funèbres et non pas seulement ceux des centres médicaux 4056 à 7576.

Des chiffres qui montrent que rien n’est fini en Europe, où la Catalogne est un centre économique important.

Dans un second temps, le Luxembourg est un pays dont la particularité principale au niveau de l’emploi, est la venue de frontaliers, allemands, belges et Français. Qu’en est –il de la fermeture des frontières de l’Allemagne ? Et nos amis français, la grande majorité vient du grand Est, l’une des régions les plus touchées…

« Lever les restrictions trop rapidement pourrait entraîner une résurgence mortelle » de la pandémie, a prévenu le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Des mesures ou des incantations pour contrer le retour de l’épidémie ?

Le risque d’une deuxième vague de contamination est pris au sérieux et se justifie d’un point de vue scientifique dans notre pays comme dans tous les pays touchés par le virus. Le seul moyen de le contrer, une fois que les chiffres permettent de mettre en place une mesure de déconfinement progressive, est de disposer d’une véritable stratégie avec des mesures fortes. Si le mot d’ordre est toujours de rester chez soi, le gouvernement rend le port du masque (masque, foulard… tout ce qui peut protéger) obligatoire à partir de lundi, les gestes barrières et le respect du respect d’une distance de deux mètres sont toujours d’actualité. Il n’est pas encore temps de prévoir les barbecues entre amis, le confinement doit encore être de mise. Le télétravail est toujours conseillé dans les sociétés qui peuvent l’appliquer. Le gouvernement a annoncé qu’il dispose de 6 à 7 millions de masques qui seront distribués à tous les résidents à partir de lundi.

Les chantiers démarrent lundi, et une distribution a été mise en place sur l’un des parkings de l’aéroport. En revanche, le respect de la distanciation et des mesures sanitaires risque d’être compliqué à gérer.

Mais que faire des clients qui, s’ils ont pris la mesure du danger du Covid-19, sont réticents à recevoir des artisans chez eux ?

Lors de sa conférence de presse de jeudi 16 avril, Claude Meisch, ministre de l’Education Nationale, a expliqué que les classes allaient être divisées par deux, et chacun des groupes, viendra en alternance en classe, ce qui limitera du même coup, la population dans les transports en commun. Et le ministre de souligner que du gel hydro alcoolique sera disponible dans les salles de classes et les cantines des écoles resteront fermées. En ce qui concerne l’ouverture des crèches le 25 mai, les membres du gouvernement vont encore peaufiner les modalités de la reprise. De là, à dire que nous avons affaire à une véritable stratégie, dotée de mesures fortes… Cela ressemble fort à une décision prise sous la pression de certains milieux économiques.

Ratio succès/risques

Le caractère inédit de la crise rend difficile l’élaboration d’un scénario fiable pour une relance de l’économie.  Et chacun d’entre nous est conscient que la période de confinement doit être la plus courte possible. Même si le gouvernement a choisi un déconfinement progressif, il demeure attentif à tous les signaux concernant l’évolution du Covid-19 et le message a été très clair, il pourrait très bien envisager un retour au confinement total si la pandémie redémarrait de plus belle.

Dès le début du confinement, sont apparus les premiers dommages collatéraux de la pandémie : licenciements, licenciements en période d’essai, non renouvellement de CCD et suppression de tous les contrats intérimaires. Les premières faillites sont annoncées et nombre d’artisans vont fermer leurs portes. Les indépendants et les PME qui ont cessé leurs activités sont nombreux à se demander s’ils parviendront à se relever de cette épreuve. Alors si une relance progressive de l’économie est une excellente chose, un retour en arrière serait une hécatombe.

Il est essentiel d’avoir à l’esprit que les résidents luxembourgeois ont été relativement disciplinés quant au confinement, la raison est bien moins de la discipline qu’une peur viscérale d’attraper le Covid-19. Quid du retour professionnel ?

Force est de constater que l’optimisme conjoint de Monsieur Xavier Bettel et de Madame Paulette Lenert nous incite à avoir pleinement confiance dans les mesures prises… C’était le cas également il y a de cela quelques temps… Quand le gouvernement se voulait rassurant et  parlait de toutes les mesures dont allaient pouvoir bénéficier les indépendants (tes) et PME…

Les déclarations de certains ministres et les réactions qui en ont découlé, montent bien que tout n’est pas or qui brille.

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...