La pandémie de coronavirus, qui a fait près de 650.000 morts, poursuivait inexorablement son accélération lundi, amenant de nouveaux pays, de l’Asie à l’Europe, à imposer des mesures sanitaires plus strictes.

Si l’Amérique latine et les Caraïbes sont devenues les régions les plus touchées, devant l’Amérique du Nord, l’inquiétude est générale face à l’épidémie qui continue de s’étendre dans le monde avec plus de cinq millions de nouveaux cas détectés depuis le 1er juillet, soit plus d’un tiers du nombre total de cas déclarés.

Face à cette progression, Hong Kong a rendu obligatoire le port du masque en public. « La situation épidémique est extraordinairement grave à Hong Kong », a déclaré l’adjoint de la cheffe de l’exécutif Matthew Cheung, en annonçant que les rassemblements en public de plus de deux personnes seraient interdits.

De nouvelles mesures en Belgique et au Luxembourg pour limiter les risques

Même inquiétude en Belgique, un des pays qui compte le plus grand nombre de morts du Covid-19 par rapport à sa population (85 pour 100.000 habitants), où les autorités envisagent de durcir les mesures de prévention. « L’augmentation rapide du nombre de cas est inquiétante », a déclaré la professeure Frédérique Jacobs, qui dirige la clinique de maladies infectieuses à l’hôpital Erasme de Bruxelles, soulignant que la situation était particulièrement problématique dans la province d’Anvers, qui a depuis mis en place un couvre-feu afin de limiter les risques.

Au Grand-Duché, dans une interview accordée mardi à l’agence de presse allemande dpa, Ulf Nehrbass, directeur du Luxembourg Institute of Health atteste quant à lui que la « situation se stabilise ». Depuis le 1er juillet, le pays compte 1 999 nouveaux cas, totalisant 6 321 contaminations depuis le début de la pandémie.

Face à cette recrudescence de nouveaux cas, le Luxembourg a mis en place une vaste campagne de dépistage et compte maintenant plus de 400 000 tests réalisés.

649 577 morts dans le monde

De son côté, la région allemande Bavière veut désormais faire tester tous les voyageurs. Ces tests seront ouverts à tout le monde mais ne seront cependant pour le moment pas obligatoires.

A Londres, les autorités ont décidé de soumettre depuis dimanche les passagers en provenance d’Espagne à une période d’isolement, suscitant une vive réaction des autorités de ce pays, deuxième destination touristique mondiale derrière la France, et qui a clamé haut et fort être « un pays sûr ».

Au total, la pandémie a fait au moins 649.577 morts dans le monde, sur plus de 16 295 350 cas, selon un bilan établi lundi par l’AFP.

Reconfinements localisés

En Papouasie Nouvelle Guinée, le gouvernement a ordonné lundi le confinement de la capitale, Port Moresby, après le premier décès confirmé dû au virus.

D’autres pays comme le Venezuela et l’Algérie ont décidé de reconduire des mesures de confinement local. L’Indonésie a elle annoncé avoir franchi la barre des 100.000 contaminations.

La Chine a fait état lundi de 61 nouveaux malades du Covid-19 en 24 heures, la plus importante augmentation journalière depuis mi-avril, après l’apparition de foyers dans trois provinces dont le Xinjiang (nord-ouest).

Les Etats-Unis, pays le plus touché au monde, comptent pour leur part près de 4,230 millions de contaminations et près de 150 000 morts. Le nombre de nouveaux cas positifs a toutefois nettement ralenti dimanche à 55 187, son plus bas niveau depuis près de deux semaines.

À LIRE AUSSI