A l’occasion de la Fashion Week de Paris, la créatrice française Barbara Bui, qui présentera sa collection printemps-été 2017 le 29 septembre à 17h, s’est prêtée à une petite interview. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ces nouvelles créations, ainsi que sur les inspirations de la créatrice, mais aussi de connaître son avis sur la révolution du « see now, buy now ».

Quelle silhouette avez-vous imaginée pour la femme pour le printemps-été 2017?

Un mix & match de couleurs vives qui s’entrechoquent, de cultures anciennes et contemporaines, d’ethnique et de streetwear. Une silhouette structurée, haute en jambe.

De quoi (ou qui) vous êtes-vous inspirée pour cette collection?
Il y avait cette envie de couleurs vives pouvant aller jusqu’au fluo. Les mosaïques ou motifs africains sont venus renforcer cette idée de profusion de couleurs et donner une lecture différente au mélange de Tailoring androgyne et de pièces extrêmement féminines. Les touches sport des maillots de bain ou parkas poussent encore le décalage.

À qui s’adresse cette collection? Quel style de femme?
Une femme volontaire et libérée, pleine de vie et d’enthousiasme.

Aujourd’hui la silhouette de la femme est totalement libérée. Il n’y a plus de tabou en matière de prêt-à-porter. Est-il encore possible de révolutionner la mode en 2017?
Pour moi il n’y a pas un besoin de révolutionner la mode. C’est une évolution permanente.

Entre le « see now, buy now » et la fusion des collections homme et femme, la mode est en train de changer de visage. Comment voyez-vous l’avenir?
C’est la grande évolution actuelle. Le « see now, buy now » est un concept très intéressant puisqu’il s’adresse au vrai public, c’est-à-dire les acheteurs. Mais chaque société de mode fera selon sa structure et son organisation. Le concept va certainement encore évoluer.