Avec ses produits antipollution, naturels et made in France, Ayaros s’impose comme la petite nouvelle sur le marché de la beauté éthique et promet de lier efficacité et respect de la planète.

Après qu’un laboratoire ait analysé ses cheveux, Mélina, résidente luxembourgeoise, découvre que sa chevelure contient du plomb, du mercure et d’autres métaux lourds et substances nocives. Face à ce constat pour le moins alarmant, elle décide de créer une marques de produits cosmétiques antipollution et naturels. Une façon de pallier à ce manque indéniable dans l’industrie de la beauté qui ne compte que très peu de labels conscients et intéressés par le sujet de la pollution.

« Nous sommes tous confrontés à la pollution »

Selon un rapport de l’OMS, 92% de la population mondiale vit dans des endroits où les prescriptions en matière de qualité de l’air ne sont pas respectées. Par ailleurs, 7 millions de décès par an sont imputables à la pollution extérieure et domestique. Pourtant, ces dangers ne semblent pas inquiéter l’industrie cosmétique, qui continuent d’utiliser des matières polluantes et des perturbateurs endocriniens au sein de nos shampoings et autres crèmes hydratantes. Particules fines, métaux lourds et radicaux libres étouffent ainsi notre peau et nos cheveux avec des conséquences flagrantes : vieillissement du cheveu, de l’épiderme, teint terne et autres désagréments.

Un actif breveté

Grâce à des formules clean, sans paraben ni silicone, ni tout autre substance nocive ou controversée, Ayaros a mis au point une gamme naturelle, écoresponsable et efficace composée notamment d’un shampoing et d’un masque, capables de refléter les valeurs et l’engagement de la marque. En plus d’être naturels, les produits Ayaros, développés par une équipe de chercheurs, sont également antipollution et protègent ainsi notre cuir chevelure des agressions extérieures. Grâce à leur actif breveté, résultat de l’expertise en glycoscience, ils empêchent la pollution et les UV de se déposer sur la fibre capillaire.