Alors que cette 73 ème édition devait accueillir le réalisateur Spike Lee comme président du jury, l’évènement cinématographique s’est vu annulé en raison de la pandémie mondiale de Covid-19. Une situation exceptionnelle mais pas totalement inédite, puisque les évènements de mai 68 avaient également eu raison du Festival de Cannes.

Soutenir la reprise économique du secteur

Au-delà du festival en lui-même, c’est le monde du cinéma, en général, qui est touché par la crise. Pour son délégué général Thierry Frémeaux, il s’agit de soutenir cette industrie et de trouver des solutions viables. « Comme chaque année, je parle beaucoup à Alberto Barbera (le patron de la Mostra), qui est lui aussi inquiet, évidemment. Depuis le début de la crise, nous avons émis la possibilité de nous rapprocher si Cannes est annulé », a-t-il affirmé mercredi à la revue Variety.  « Nous continuons à discuter de cela », dit-il. « D’autres festivals nous ont invités: Locarno, Saint-Sébastien, Deauville. Ce sont des geste qui nous touchent ».

https://www.instagram.com/p/B-hkA2OAFPt/

 

À LIRE AUSSI