© Daphné Le Sergent

Ce temps changeant ne donne pas forcément envie de sortir de chez soi, pourtant le Luxembourg regorge de sorties culturelles à découvrir absolument. Théories du complot, photographie argentique et arts plastiques sont au programme de nos sorties du printemps. 

1/ Gleef dat net…! Théories du complot, hier et aujourd’hui

Amateurs de complots en tout genre ? Votre esprit critique sera mis à l’épreuve lors de cette exposition recensant un vaste panel de théories du complots allant du Moyen-Âge à la Codid-19. Nous avons maintenant l’habitude de voir naitre une multitudes de théories conspirationnistes alliées aux fameuses fake news sur la toile. Mais les esprits divergents et leurs idées tantôt absurdes, tantôt impressionnantes existaient déjà bien avant l’arrivée d’Internet. Phénomène récurrent dans l’histoire de l’humanité, l’exposition examine les origines, le fonctionnement et la propagation des théories du complot dans une perspective historique. 

Retour sur les « sorcières » du Moyen-Âge, les diverses sociétés secrètes, les Illuminati, la supposée mise en scène du premier pas sur la lune, l’assassinat de Kennedy ou encore les attentats du 11 septembre. Au total, 700 théories du complots et une multitude d’objets sont exposés au City Museum du 26 mars jusque janvier 2022.

©City Museum expo Gleef dat net…! Théories du complot, hier et aujourd’hui

2/ « Silver Memories » de Daphné le Sergent

« Envisager la fin du minerai d’argent et poser son regard sur une photo argentique, cela pourrait-il être un regard porté sur sa propre finitude ? »

Daphné le Sergent

Cette exposition s’inclue dans le mois européen de la photographie. Elle met en avant le travail de Daphné le Sergent, une artiste française d’origine coréenne qui réalise un travail pluridisciplinaire entre photographie, dessin et vidéos. Silver Memories met la photographie argentique en avant, centrant le débat sur les enjeux artistiques et écologiques de cette méthode qui se raréfie depuis l’apparition du numérique. 

Même si l’exposition se centre sur la photo argentique, elle n’en reste pas moins multimédia. Elle se divise en trois parts qui répondent à un même questionnement sur la production de l’argentique. Vous serez entrainés entre une projection vidéo, et une installation composée de photographies et de photographies-dessins. 

Rendez-vous au Casino Luxembourg du 3.4.2021 au 6.6.2021 pour admirer ses œuvres. 

femmesmagazine-les3exposàvoirceprintemps
© Daphné Le Sergent, La préciosité du regard et le désir des choses rares 3 (La montagne d’argent), 2021
Tirage jet d’encre pigmentaire et mine de plomb, transferts d’images photographiques 

3/ Robert Brandy face à lui-même

Véritable pionnier de la profession d’artiste indépendant au Luxembourg, Robert Brandy fait une rétrospection  sur 50 ans de carrière. Passionné et déterminé, il a réussi à se faire un nom dans la scène artistique luxembourgeoise dès les années 70 pour petit à petit s’étendre au-delà de nos frontières. L’exposition met en lumière son évolution au long de sa carrière par ses œuvres majeures et représentatives de son travail. Mais elle illustre également le rôle de Brandy dans l’histoire du secteur artistique au Luxembourg.

Que vous connaissiez ou non les œuvres de Brandy, cette expo est l’occasion idéale de se (re)plonger dans son univers particulier. L’artiste aime jouer autant avec les supports, les surfaces qu’avec les couleurs sur la toile en mixant diverses techniques. 

Ces œuvres sont à retrouver du 02.04.2021 au 28.11.2021 au Musée national d’histoire d’art Luxembourg.

©MNHA expo Robert Brandy face à lui-même – 50 ans de carrière

À LIRE AUSSI