×

Ligne croisière Louis Vuitton : de l’art et de la désinvolture

Bande-son signée Woodkid, lieu reculé éminement artistique et collaboration exceptionnelle avec l’artiste Grace Coddington : le défilé Croisière 2019 de la maison Louis Vuitton oscille entre performance artistique et invitation à un voyage en terre inconnue.

Fidèle à ses valeurs, Nicolas Ghesquière entend cette saison encore bousculer les codes, émanciper la femme et faire souffler un vent d’audace et de liberté sur ses silhouettes. Pourtant, il choisit de l’emprisonner dans l’incroyable Labyrinthe Miro, œuvre in situ de la Fondation Marguerite et Aimé Maeght, dans laquelle les silhouette s’avancent tour à tour. « Je connais cet endroit depuis vingt-cinq ans et j’aime à m’y rendre régulièrement. C’est une belle histoire de famille, une histoire particulière de galeristes passionnés qui ont inventé un lieu d’échange extraordinaire avec tous les artistes dont ils étaient aussi les amis et les mécènes. On perçoit dans les œuvres pérennes toute cette connivence et cette palpitation artistique. C’est un site intelligent, beau. Un lieu qui a de l’esprit et où les installations ont un rapport particulier avec la nature et les saisons » confie Nicolas Ghesquière.

Un tour de force contradictoire à l’image du souffle créateur qui marque chacune des tenues. elle une figure libre, des entrelacs de vestiaires différents, voire antagonistes, créent une composition inédite. Des mariages illogiques de styles redéfinissent une autre logique du style. Des références d’une couture d’un siècle passé s’harmonisent à nos jours présents. Le faux- semblant a quelque chose de vrai. L’ambigüité des mélanges peut dessiner un nouveau raffinement. Sans peur de l’excentricité ou de l’extravagance, la Maison Louis Vuitton bouscule ses propres codes comme le geste fulgurant d’un artiste. Cette collection, telle une cohorte d’allures, déambule dans le Labyrinthe Miró, œuvre extraordinaire in situ. Elle s’accorde au dédale de cet espace unique composé de personnages oniriques. Comme une promenade rêveuse, elle rappelle qu’avant tout, la mode est un jeu…

Un jeu qui s’accompagnera bientôt d’un étonnant bestiaire, fruit d’une collaboration exceptionnelle avec l’artiste iconique Grace Coddington. L’écrivaine dessinatrice et rédactrice de mode mythique apposera en effet sa patte sur une ligne d’accessoires – disponible début octobre – en hommage à son amour incommensurable pour les animaux. « J’ai adoré travailler avec Nicolas et son équipe. J’espère que le rêve deviendra réalité pour Pumpkin, Blanket et le chien de Nicolas ; c’était vraiment le cas pour moi. Notre amour partagé pour les animaux nous a permis, à Nicolas et moi, d’établir une relation forte au-delà de la mode », explique enfin Grace Coddington.

 

 

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...