×

#ObjectifBikiniFermeTaGueule, le mantra (un peu vulgaire) qui fait du bien !

Vous n’en pouvez plus de voir, sous toutes les coutures, le corps parfait d’Emily Ratajkowski dénudé ? Les compte Instagram des #HealthyGirls vous poussent à des crises de boulimie ? Et vous êtes épuisée rien qu’à l’idée d’enfiler un jogging pour aller courir ? Voilà donc une nouvelle qui devrait vous ravir. Une humoriste française dénonce la dictature – infâme – du corps parfait à l’approche de l’été.

Baptisée #ObjectifBikiniFermeTaGueule, cette vague décomplexante va rafraîchir votre fil Instagram.

On vous l’accorde, ce hashtag aurait pu être plus poétique. Mais passons, car il mérite que l’on s’y intéresse.

Tout d’abord parce qu’il remplit à merveille sa première mission, à savoir : lutter contre l’injonction qui revient comme une ritournelle à cette époque de l’année : #OpérationBikini. Bouteille à la mer lancée par la YouTubeuse française Laura Calu, ce mantra a tout de suite su rallier la cause de milliers de fans – et pas que des femmes, contrairement à ce que l’on pourrait croire – qui ont repris le fameux hashtag, exhibant leurs corps imparfaits, leurs kilos en trop et leurs poignées d’amour. Dans un post Instagram, où l’on peut la voir en sous-vêtements, le jeune femme commente : « Je suis le genre de nana qui n’ose pas aller à la plage, qui n’ose pas se balader en maillot. Qui souffre de son corps depuis l’enfance. J’ai trop mangé les images et stéréotypes de corps parfaits véhiculées par les médias et encore aujourd’hui, quoi que je fasse je ne me sens jamais assez parfaite. » Lassée de se mettre la pression au risque de ne jamais profiter de l’été et de ses petits bonheurs, elle a donc posté cette photo, invitant les femmes à la suivre dans cet audacieux pari.

Une philosophie feel good non excluante

Pensé dans une optique « Body positive », ce hashtag aurait, tout de même, pu être vite décrié, car jugé comme excluant. En effet, si certaines femmes peuvent être complexées par leurs rondeurs et leur cellulite, d’autres le sont par leur maigreur (et la cellulite n’épargne, malheureusement, personne). Ainsi, Laura Calu va plus loin. Elle ne se contente pas d’inciter les filles à renoncer à la torture du régime pour se préparer à la plage, mais tout simplement à aimer son corps « comme il est », sans se comparer aux images en papier glacé des magazines (et leurs photos ultra retouchées) ni aux comptes des influenceuses qui sévissent sur Instagram et qui utilisent un nombre incalculable de filtres. Faites-le test : dans la vraie vie, avez-vous déjà vu des peaux aussi lisses  que les leurs ? CQFD.

D’ailleurs, devant l’engouement qu’elle a suscité à l’international, la YouTubeuse a répondu : « «Merci a toutes encore et encore pour vos photos et votre courage. Vous êtes trop belles avec vos sourires et vos petits maillots. Soyez rondes ou trop minces. Soyez juste comme vous êtes. N’oubliez pas que nous avons toutes et tous des complexes. Personnellement ça fait trois jours que je me sens mieux. Et vous ? Vous êtes prêtes à continuer ? »

Aussi, bien plus qu’une incitation à bouder les régimes, ce hashtag invite bien davantage à se réconcilier avec son corps et à en prendre soin.
Et ça, on valide à 100% !

 

 

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...