×

Démaquillage : une histoire de formule !

Se démaquiller est primordial pour conserver une jolie peau : nous ne vous apprenons rien en vous disant cela.

Mais si zapper la case démaquillage peut être catastrophique pour la peau et engendrer un vieillissement précoce, ce que l’on sait moins, c’est qu’un mauvais démaquillage, avec un produit qui ne correspond pas à son type de peau, peut également abîmer l’épiderme ! Lait, lotion, mousse, baume… quelle formule sera la mieux adaptée ? Suivez le guide !

Le baume

Texture cocooning moelleuse qui fond sur la peau et permet de dissoudre tous les fards, même ceux réputés quasi indélébiles, le baume à démaquiller a réussi à nous métamorphoser la corvée de démaquillage en un rituel de beauté parfaitement délicieux.

Pour qui ? La formule – une huile solide – est trop riche pour les peaux grasses et/ou acnéiques. Le baume est donc réservé aux épidermes secs et sensibles, et notamment aux peaux les plus matures.

L’huile démaquillante

Véritable best-seller depuis que la marque nippone Shu Uemura a lancé sa Cleansing oil, l’huile démaquillante a su trouver son public grâce à de solides atouts : non agressive, ultra efficace, elle entre parfaitement dans nos routines beautés de business women qui passent leurs journées à courir pour gagner un peu de temps.

Pour qui ? Les adeptes des fonds de teint waterproof et celles qui auront le temps de faire suivre leur séance de démaquillage à l’huile d’un nettoyage de visage à l’eau. En effet, il est impératif de rincer les huiles démaquillantes afin de ne pas obstruer les pores de la peau.

La poudre nettoyante

Nouvelle technique fraîchement débarquée dans nos salles de bain, la poudre magique fait des miracles ! Dotée d’une formule dont la galénique surprenante a su séduire les beautystas les plus férues d’innovation, la poudre nettoyante de débarrasser la peaux du visage des impuretés qui s’accumulent dans la journée.

Pour qui ? Celles qui ne maquillent assez peu car sa formule n’est pas assez costaud pour venir à bout des fards longue tenue. On le déconseillera également aux épidermes les plus sensibles car sa formule reste tout de même assez abrasive, d’autant plus si la poudre nettoyante est dotée de particules exfoliantes. Enfin, on veillera à ne pas trop appuyer l’application afin de ne pas agresser la peau !

Le gel nettoyant

Ultra pratique pour se démaquiller en deux temps trois mouvements sous la douche, la formule gel a de quoi séduire. Le souci ? Sa formulation, même si elle est ultra détergente, n’est pas conçue pour éliminer les fards gras et elle fragilise en outre davantage les épidermes secs et sensibles.

Pour qui ? A réserver aux peaux grasses et/ou acnéiques pour finaliser le nettoyage, en utilisant au préalable une formule plus grasse pour venir à bout de toute traces de fards, surtout si on est adepte du contouring !

Le duo lait + lotion

Technique la plus ancienne, le lait démaquillant reste une valeur sûre si l’on ne se maquille pas trop. Le lait présente l’avantage de convenir à tous les types de peaux, à une seule condition : ne pas lésiner sur les cotons. Le dernier coton doit être immaculé pour que le démaquillage soit bien réalisé. Cela demande donc du temps et de la minutie ! Enfin, on peaufine avec un dernier coton imbibé de lotion, pour ôter toute trace de lait et resserer les pores. On aime notamment la toute nouvelle génération de lotion arrivée sur le marché, qui soigne autant qu’elle nettoie l’épiderme. Double effet kiss-cool

Pour qui ? Celles qui aiment les grands classiques et qui seront scrupuleuses sur le protocole.

Les eaux micellaires

Longtemps réputées d’être ce qui se faisait de mieux en matière de démaquillage, les eaux micellaires ne font plus l’unanimité depuis quelque temps. La raison ? Si elle est parfaite backstage pour démaquiller tops en deux secondes chrono, sa formule n’est pas assez puissante pour nettoyer la peau en profondeur et la libérer de tous les résidus de maquillage et autres impuretés qui s’accumulent au cours d’une journée. L’eau micellaire est notamment à déconseiller pour celles qui utilisent des fards longue tenue : pour dissoudre le gras, il faut des corps gras, or les eaux micellaires en sont totalement dépourvues.

Pour qui ? On peut les garder à portée de main pour se rafraîchir avant de sortir ou de temps à autre lorsque l’on a vraiment la flemme de se démaquiller !

Les lingettes démaquillantes

Plébiscitées à leur sortie pour leur côté pratique, les lingettes démaquillantes ont très vite été dans le collimateur des dermatologues et autres professionnels de la beauté. Trop agressives, nuisant à la flore cutanée, elles causent des dommages sérieux : imperfections, sécheresse et autres réjouissances ! On les bannit donc complètement.

 

Crédit photo : Biotherm

 

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...