×

J’ai testé le programme peau saine Hélène V. !

Je suis une femme chanceuse. A 30 ans passés, je cumule acné adulte et premières rides. Quelle ne fut pas ma joie lorsque l’équipe d’Hélène V. m’a proposé de tester leur protocole spécial peau saine.

Tout a commencé par une visite de trois membres de l’équipe, à nos bureaux, en début d’année. Au programme, diagnostique de peau et découverte de trois marques : Environ, Jane Iredale et Advanced Nutrition Programme.

De guerre lasse contre l’acné, j’avais perdu tout espoir et m’étais résignée à faire partie ad vitam aeternam des trentenaires boutonneuses.

Pourtant, je n’avais jamais souffert d’acné durant l’adolescence. Mais, entre le stress, une hygiène de vie parfois olé olé et quelques dérèglements hormonaux, je ne savais plus à quel saint me vouer – ni implorer – pour espérer me lever un matin le visage net.

Le deal : arrêter de tester tout ce qui me passait sous la main, et suivre assidument le protocole formulé par les spécialistes Hélène V. Je le confesse, les cosmétiques sont une passion de la première heure, ayant commencé avec ma première crème de jour à l’âge de 13 ans (il n’y a pas d’âge pour commencer à lutter contre le vieillissement), et la rigueur demandée m’a d’abord effrayée. Et puis, je me suis mise à rêver à une peau saine, lisse et éclatante. Vendu !

Ce programme débute par la découverte de la marque Advanced Nutrition Programme et du produit Skin Accumax, un complément alimentaire doté de super pouvoirs. Formulé à partir de vitamines A, C et E, mais également et surtout de DIM – un extrait de brocoli – Skin Accumax lutte de l’intérieur contre les divers facteurs responsables de l’acné. Deux cachets à avaler matin et soir. Plus simple, tu meurs.

Pour ce qui est des soins, c’est vers les produits Environ que les conseillères m’ont guidée. La routine se compose donc d’une huile démaquillante – SebuPrep –, qui démaquille et nettoie en profondeur. Puis le gel moussant – SebuWash – achève de libérer la peau des traces de pollution, résidus de maquillage et, surtout du sébum, sans pour autant l’agresser. Car, à ma décharge, j’ai une peau de rousse ultra fine et fragile qui réagit démesurément à la moindre irritation et/ou contrariété. Rien à signaler, si ce n’est une peau propre et douce, qui ne tire même pas après le séchage. Puis, les conseillères Hélène V. m’ont appris à me libérer de la croyance selon laquelle on ne soigne pas une peau grasse avec du gras. Pas de crème aux acides ni de soin ultra abrasif comme j’avais déjà pu en faire l’expérience, mais une huile – l’A, C & E Oil d’Environ – à appliquer en toute petite quantité, matin et soir, afin de rééquilibrer la peau. Puis vient la découverte de la botte secrète, l’arme magique du programme : le LACM 1, une crème exfoliante à appliquer le soir, en couche très fine et à laisser pauser 10 minutes avant de rincer. On peut l’utiliser tous les jours, sur le visage complet ou uniquement sur les zones à problèmes. J’ai opté pour la seconde option, et ai dû espacer parfois les applications car ce soin est vraiment très actif. Mais miraculeux. En quelques jours à peine, il a le don de faire complètement disparaître boutons et points noirs, sans cicatrice. A condition de ne pas les tripoter, ok, j’avoue que parfois, j’ai laissé mes mauvaises manies reprendre le dessus.

Du côté du maquillage également, j’ai dû délaisser mes produits habituels pour les troquer contre Glow Time Crème BB Minérale Ultra Couvrante et le correcteur Disappear Cache-cernes intégral, tous deux de la marque Jane Iredale. Si j’ai adoré utiliser la BB Cream, dont l’odeur est à tomber, je dois confesser qu’elle est un peu trop couvrante à mon goût, préférant les textures plus fluides et au rendu plus transparent. Néanmoins, sitôt la cure finie, c’est à cette même marque que j’ai choisi de confier désormais mon visage et utilise depuis la Dream Tint Crème Hydratante Teintée, qui est juste parfaite (et continue d’utiliser le Disappear Cache-cernes intégral – dont le tube semble inépuisable ! – tant il est redoutable pour dissimuler les petits boutons des mauvais jours). Le protocole comportait également Balance Hydration Spray Jane Iredale, une brume fixatrice et assainissant que je rachète également régulièrement : non seulement elle fixe parfaitement, mais assure un joli glow. Je l’utilise également en cours de journée pour rafraîchir le teint, ou avant de me remaquiller le soir sans pouvoir repasser chez moi, si je sors directement après le bureau (et petite astuce : quand je n’ai que ce produit sous le coude – il est toujours dans mon sac, j’avoue – je l’utilise aussi pour nettoyer mes pinceaux car il est antibactérien et empêche la prolifération des bactéries.) Bref, vous l’aurez compris, je l’adore !

Le bilan de ces six mois de cure ? Malgré mon assiduité, il aura tout de même fallu six mois pour que les résultats ne soient définitifs, et que surtout la peau soit véritablement assainie. Il arrive certes que de nouvelles imperfections pointent le bout de leur nez. Mais mon teint est beaucoup plus clair, la peau plus nette et les boutons et points noirs moins nombreux et surtout moins récurrents. Ce ne sont certes pas des produits miracles, comme je l’avais espéré au départ. Mais je suis très contente, d’autant que les résultats perdurent.

 

 

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...