×

Frédéric Fekkai : « la Provence m’invite à redonner un sens plus authentique à ma vie »

Amoureux fou de la Provence, sa terre natale, le coiffeur Frédéric Fekkai entame aujourd’hui un nouveau chapitre de sa vie. Avec en fil rouge sa passion les femmes et la volonté de toucher au sublime. L’esthète vient de reprendre la maison artisanale française Côté Bastide pour lui apporter un second souffle. 

Plus glamour, mais surtout plus authentique, plus vrai. Un retour aux sources qui nous a séduits. Nous lui avons posé quelques questions.

Est-ce vos origines qui vous ont donné envie de faire revivre une petite marque provençale ?

En effet le fait d’être né et d’avoir grandi à Aix-en-Provence m’a grandement motivé à développer le concept de la marque Bastide. Je connais cette maison depuis 1995 et je l’ai toujours adorée pour sa distinction, son côté sophistiqué et son savoir-faire artisanal.

La Provence n’est-elle pas un cliché un peu trop nineties ?

Si, et heureusement. C’est bien pour cette raison que Shirin (son épouse, ndlr.) et moi avons voulu présenter la véritable Provence et ses trésors. Celle qui m’a toujours fait rêver. Celle qui m’a inspirée tout au long de ma carrière. Nous voulions vraiment tordre le cou aux clichés véhiculés par des boutiques touristiques qui dénigrent la richesse provençale, avec des produits peu qualitatifs et souvent de mauvais goût.

De nombreuses marques puisent leurs origines en terres provençales. Comment ne pas tomber dans l’écueil du déjà vu ?

Nous avons mis l’accent sur les matières premières, choisies pour leur qualité et leur authenticité. Nous avons également porté une attention toute particulière aux choix des artisans avec lesquels nous avons décidé de collaborer. Il était fondamental pour nous de travailler avec ces entreprises familiales dont la tradition et le savoir-faire se perpétuent souvent depuis plusieurs générations.

Est-ce un retour aux origines après trop d’années passées dans le faste et le luxe ?

C’est une chance exceptionnelle de pouvoir partager mon temps entre New York et la Provence. La Grosse Pomme m’a appris le sens du business et l’efficacité ; la Provence m’invite à redonner un sens plus authentique à ma vie, à profiter de chacun des instants qu’elle offre, prendre le d’apprécier la nature, la famille et les amis. Quand je déjeune avec mes amis aux États-Unis et que je leur explique qu’en Provence, le stationnement est gratuit entre midi et quatorze heures, afin d’apprécier le déjeuner, ils sont ébahis. Malgré les années qui passent, j’éprouve toujours autant de plaisir à faire mon marché, à sentir les légumes et épices, à écouter les commerçants avec leur accent si chaleureux, si chantant. En fait, c’est ça, la vraie vie. Pour moi, le luxe c’est ici!

Comment avez-vous conçu cette gamme ?

Nous voulions garder l’héritage de Côté Bastide, donc nous avons commencé par conserver ceux qui répondaient à notre philosophie, à ce que nous voulions faire de la marque. Puis, nous avons éliminé toutes les productions faites à l’étranger pour nous concentrer sur des produits de la région. Nous utilisons des bouteilles et flacons en verre, à l’exception du gel douche. À présent, la gamme se compose de 23 références: des eaux de toilette, au savon saponifié liquide à l’huile d’olive, en passant par les savons solides, etc.

Ces produits sont made in France ?

Absolument. Notre première volonté était de célébrer les artisans et entrepreneurs de Provence. Les matières premières sont presque toutes issues de la région. Nos produits sont made in France, et même 100% made in Provence pour certains.

Qui s’est chargé du design des produits ?

Nous sommes une start-up, nous sommes donc tous plus ou moins tous impliqués. Toutefois, j’ai invité notre directeur artistique (Français, vivant à New York) à venir à Aix-en-Provence afin qu’il puisse s’inspirer et saisir l’esprit de la Provence et comprendre ma vision.

Quelle est votre fragrance préférée ?

J’avoue un faible pour l’eau de toilette Rose Olivier pour son histoire. Lors d’un séjour à Grasse, il y a de ça plusieurs années, je tombe sous le charme d’oliviers centenaires, fleuris de roses. Je craignais que le rosier puisse affaiblir l’olivier – que j’affectionne tout particulièrement. Un jardinier m’a rassuré en me disant qu’au contraire, les deux arbres étaient complémentaires. Cette histoire d’amour entre l’olivier et le rosier remarquable m’a inspiré cette fragrance.

Souhaitez-vous étendre encore la gamme à l’avenir ?

Une ligne de soins visage est prévue pour l’automne. D’autres parfums et nouveaux produits toujours inspirés du terroir de Provence et du savoir-faire français sont également prévus.

http://bastide.com

 

Crédits photos mannequins et portrait Frédéric Fekkai : Marilou Daubé

Crédit photos produits ambiance : Lionel Koretzky

 

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...