Facebook
Twitter
YouTube
Flux rss
Newsletter

Ventes aux enchères au Luxembourg : mode d'emploi

Les ventes aux enchères sont relativement rares au Luxembourg mais, pour peu que l'on se donne la peine de s'informer, il y a toujours moyen de réaliser de bonnes affaires et cela, dans des domaines très variés, parfois même insoupçonnés. Avis aux chineurs, aux collectionneurs et aux curieux!

 

Les différents types de vente

Au Luxembourg, on distingue plusieurs sortes de ventes selon le type de situation qui mène à organiser des enchères.

Les ventes volontaires résultent du souhait d'un particulier de se défaire de pièces d'art ou de mobilier. Ce type de vente est très rare au Luxembourg. Les éventuels vendeurs, assez peu nombreux, se tournent plus naturellement vers Paris. Cependant, 5 ou 6 fois par an, des ventes volontaires sont organisées au Luxembourg, le plus souvent au profit d'une œuvre, les lots mis en ventes étant offerts par des particuliers ou des sociétés.

Du côté des particuliers, il existe encore les ventes organisées suite à succession (+ ou – 10 par an), s'il n'y a pas d'héritiers ou si les héritiers ne s'entendent pas sur un partage ; ou encore les ventes forcées (+ ou - 50 par an), suite à décision de justice, pour remboursement de dette. Pour ce type de ventes, les biens sont transportés dans l'unique salle dédiée du Luxembourg, située chez un transporteur à Differdange. Mauvaise surprise pour le débiteur, les frais de transport sont à sa charge, ainsi que les frais de publicité pour annoncer la vente.

Finalement, les ventes les plus fréquentes sont celles organisées suite à des faillites d'entreprises ou de commerces. Sur les 900 à 1000 faillites enregistrées au Luxembourg chaque année, seulement une cinquantaine donne lieu à des ventes car il faut qu'il y ai quelque chose à vendre ! Ce n'est pas souvent le cas. Le produit de la vente des actifs sert à rembourser les créanciers de l'entreprise. Dans le domaine professionnel les biens vendus peuvent être de nature très diverses : mobilier, machines, matériel de transport, matières premières, équipement informatique, stock. Pour les sociétés opérant dans le même secteur d'activité, il peut y avoir de jolies opportunités d'équipement à coût réduit. L'acquéreur devra cependant s'occuper lui-même du transport de ce qu'il aura acheté, le plus souvent sur les lieux même de l'entreprise liquidée. L'exemple le plus récent est celui de la Société de construction Socimmo en Aout 2011, dont les actifs se composaient de camions et de matériel de construction.

Comment cela se passe t-il?

Le métier de Commissaire priseur n'existe pas au Luxembourg. Les ventes sont organisées et animées par des huissiers de justice ou des notaires, qui se forment sur le terrain, puisqu'il n'existe pas de formation spécifique.

Le plus souvent les articles sont exposés au public juste avant la vente. Quand il s'agit de belles pièces, l'exposition peut durer quelques jours et la vente avoir lieu dans un bel endroit, un hôtel par exemple.

Dans tous les cas, les ventes sont annoncées dans la page des annonces judiciaires du Wort, et sur les sites internet des études organisatrices. Pour les ventes importantes il peut y avoir de la publicité dans plusieurs journaux, y compris à l'étranger si la nature des biens vendus le justifie. Les huissiers et notaires ont également un fichier d'amateurs auxquels ils envoient les annonces par mail.

Les amateurs de vente doivent donc être vigilants et traquer les informations sur internet, en tapant « vente aux enchères Luxembourg » dans les moteurs de recherche.

Carlos Calvo, huissier de justice à Luxembourg explique : « A Luxembourg il y a moyen de faire des affaires car il n'y a pas beaucoup d'acheteurs. Les plus belles ventes que j'ai faites concernaient des Bentley et autres voitures anciennes dans le cadre d'une succession, une collection d'appareils photos ou le stock d'un magasin de vélos. Parfois le prix de l'enchère dépasse le prix du neuf mais la plupart du temps, les objets sont bradés. Nous fixons les prix de départ en fonction de notre expérience mais, sur des choses très spécifiques, nous devons faire des recherches pour trouver les côtes récentes. »  Ses conseils pour bien acheter : « Il faut être très au courant des prix, se fixer un maximum à ne pas dépasser, fréquenter régulièrement les ventes pour se faire la main et avoir du cash sur soi car il n'y a généralement pas de lecteur de carte bancaire. »

Art et antiquités: direction l'étranger

Paris et Londres, sont des destinations connues pour leurs belles salles de ventes, dont Drouot et Artcurial à Paris et Sotheby's et Christie's à Londres, qui proposent des ventes tous les jours dans tous les domaines de l'art. Plus près de nous, il est possible de trouver un choix de salles de ventes plus modestes, qui proposent de belles choses à des prix plus abordables. Les prochains rendez-vous de l'hôtel des ventes de Metz (43 rue Dupont des loges) auront lieu les 17 juin et 22 juillet. Les photos des lots (des bijoux notamment) seront consultables sur www.interencheres.com/57001, environ quinze jours à l'avance.  La ville de Nancy, quant à elle, ne compte pas moins de 3 hôtels des ventes dont le plus prestigieux, Articthermal (12-14 rue de Placieux), spécialisé en art et antiquités, propose 3 ventes en juin : grands vins le 9, art nouveau le 22 et une dispersion assez complète de tableaux, mobilier bijoux et art, le 30.

Il est à signaler qu'Artcurial a ouvert très récemment (avril 2012) sa succursale belge à Bruxelles, 5 avenue Franklin Roosevelt. Ce bureau n'organise pas de ventes mais des journées d'expertise lors desquelles vous pouvez apporter des objets dont vous voulez connaître la valeur de vente. Les prochaines dates sont sur le site internet artcurial.com/calendrier.

Et sur la toile?

Internet est en train de révolutionner le monde des enchères de plusieurs points de vue :

Les grandes maisons de ventes ont quasi toutes développé des fonctionnalités d'enchères en ligne sur leurs sites internet. Ainsi il n'est presque plus nécessaire de se déplacer pour participer, même si rien ne remplace l'ambiance d'une salle de vente. Il faut savoir cependant que la technique peut se laisser déborder sur certaines ventes à succès et donc introduire des décalages entre l'adjudication en salle et ce qui est visible sur l'écran.

C'est ensuite une source d'information très complète et en temps réel sur les différentes ventes. Si, pour le Luxembourg, il faut encore consulter un à un les sites des huissiers de justice ; en France il existe un outil très performant, interencheres.com qui recense les ventes, assorties de mots clés pour pouvoir faire le tri par région ou par centre d'intérêt. Que vous vous intéressiez aux estampes, à la tapisserie ou encore à la chaudronnerie ou aux remorques agricoles, il y a une vente pour vous quelque part. Il suffit d'utiliser le système d'alerte mail pour savoir où et quand !

Du côté du Luxembourg, dans le domaine des ventes entre particuliers, le site iBaba.lu, créé en 2008 se présente comme la première plate-forme d'annonces et d'enchères de la Grande Région. Dans les faits, le site est plutôt bien fait, il garantit la vérification de tout ce qui est mis en ligne et les explications sont claires mais les clients ne semblent pas être au rendez-vous. En tout cas, du côté des enchères, le site reste assez pauvre et il ne se passe pas grand-chose.

Enfin, quand les enchères deviennent un jeu, il faut le voir pour le croire. Le site fr.bidfun.be créé en 2009 par une société britannique, s'est spécialisé dans le déstockage de produits neufs, dans le secteur des jeux vidéo, de l'informatique et de la téléphonie. L'écran d'accueil montre toutes les ventes en cours, des dizaines et l'on voit défiler les enchères à un rythme hallucinant. Il y a un côté compulsif certain dans ce système et sans doute aussi un plaisir ludique à remporter une enchère mais gare à l'aspect chronophage de la chose  et à l'addiction !!!

Le saviez-vous?

Le Service National des Objets Trouvés organise une vente publique le 20 juin 2012 à partir de 14h15 au SALT Forum- 18, rue des Peupliers à Luxembourg/Hamm.

Ce type de vente rassemble, une à deux fois par an, les objets trouvés qui n'ont jamais été réclamés. On y trouve bijoux, GSM, vélos, appareils photos, habits... Les objets sont exposés au public un quart d'heure avant la vente, sur place. La recette, qui peut atteindre quelques milliers d'euros, entre dans le budget du Service « Enregistrement et domaines »

Catherine Moisy

Et vous, qu'en pensez-vous?
 
Grare | Le 10 Décembre 2013 à 17:00:43
un peu de lecture...

A creuser...une adresse pour estimer les objets sur le Luxembourg...

Smack
Facebook
Twitter
Flux rss
Newsletter
YouTube
Disclaimer CIM