×

La résonnance #MeToo à la Berlinale

Le festival international de cinéma débutera jeudi 15 février avec dix-neuf productions, en lice pour l’Ours d’or. La Berlinale sera le premier grand festival en Europe, depuis la fin de l’omettra dans le monde du cinéma concernant les abus sexuels. 

Les organisateurs de la 68e édition ont promis des changements. À Berlin ce jeudi, quatre des dix-neuf films en compétition ont été réalisés par des femmes. Le directeur Dieter Kosslick déclare avoir mis de côtés plusieurs films en raison d’accusations d’abus sexuels contre des acteurs, producteurs ou réalisateurs.

Certaines voix commencent à s’élever, à l’instar de celle d’une actrice sud-coréenne qui préfère garder l’anonymat. Elle accuse le réalisateurs Kim Ki-Duk de l’avoir giflée et forcée à tourner des scènes de sexes sur son film Moebius. Ces scènes étaient « improvisées », selon elle. La Berlinale indique qu’elle attend des « informations détaillées ».

Les femmes en compétition

Wes Anderson, réalisateur de The Grand Budapest Hotel, est en lice pour l’Ours d’or avec son long-métrage d’animation Isle of dogs. Cette dystopie canine figurait notamment dans la sélection du Luxembourg Film Festival et sera le film d’ouverture de la Berlinale.

L’une des quatre femmes derrière la caméra est Laura Bispuri qui présentera son film Figlia mia, dans lequel deux mères se disputent l’amour de Vittoria, âgée de 10 ans. La Polonaise Małgorzata Szumowska est également en compétition avec Twarz, un conte sur un homme qui a perdu son visage dans un accident. Trois jours à Quiberon, le drame de Emily Atef, reconstituera l’interview exceptionnelle de Romy Schneider pendant sa cure à Quiberon. En 1981, deux journalistes, du magazine allemang Stern, ont en effet eu l’opportunité de passer quelques jours avec l’actrice. La réalisatrice Adina Pintilie présentera son premier long métrage, Touch me Not. Le drame tourne autour de trois personnages qui ont des problèmes d’intimité.

Des premiers rôles féminins

Isabelle Hupert sera l’héroïne de l’adaptation du roman Eva. Benoît Jacquot s’était attaqué au thriller dans lequel une femme fatale rencontre un écrivain prometteur.

Claire Foy, qui incarnait la reine Elisabeth II dans The Crown sera la tête d’affiche de Unsane, tourné avec un iPhone par Steven Soderbergh.

Damsel le long métrage de David et Nathal Zellner, « un western féministe » met en scène Robert Pattinson, ange gardien maladroit de Mia Wasikowska.

 

Léa Di Michele

 

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...