×

ET JOÃO PENALVA ENCHANTA LE MUDAM

Jusqu’au 16 septembre, João Penalva a pris ses quartiers au Mudam. Une exposition entre réalité et fantaisie où une multitude de contes visuels emmènent les visiteurs dans un projet monographique.

Le Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean expose pour la première fois le travail de ce natif de Lisbonne, résidant à Londres. Après avoir embrassé une carrière de danseur professionnel, il décide de terminer ses études en 1981 à la Chelsea School of Art. João Penalva expose depuis 1996 et a investi depuis le 3 mars les 700 m2 du rez-de-jardin du musée. Un travail intimiste touche à tout, puisque peintures, installations, photographies, documents, textes et sons se côtoient. Selon le commissaire Clément Minighetti ses seize œuvres représentent un réel « travail poétique » qui joue avec une mécanique du conte : « Cette mécanique entraîne le plaisir de la narration. Il fait du récit, un art visuel ». Véritable conteur, l’artiste propose une exposition multi-sensorielle grâce au son et à l’image qui viennent alimenter cette déambulation. « Dans ses œuvres, il n’y a aucune finalité, aucune morale à retenir », c’est une réelle invitation qu’il fait au visiteur. « Je ne veux pas être un dictateur » nous confie João Penalva, « je veux que tout le monde invente, imagine ou même ajoute quelque chose ».

« Toute cette exposition est orchestrée voire chorégraphiée »

Le visiteur a souvent l’impression de pouvoir rentrer dans la tête de l’artiste lorsqu’il contemple ses créations. Des histoires personnelles derrière les œuvres « sont plus ou moins cachées, mais elles sont bien présentes » pour João Penalva. Selon Clément Minighetti, l’exposition est chorégraphiée et ponctuée de petites interruptions de sens qui laissent le visiteur réfléchir à travers deux salles distinctes qui viennent stimuler notre imagination.

João Penalva signe une exposition en pointillé, fantasmée par les visiteurs qui ne peuvent rester passif devant les installations situées au rez-de-chaussée du musée. Une pièce exclusivement créée pour le Mudam vient s’ajouter aux autres propositions de l’artiste portugais. Le 3 mai prochain, il sera de retour au Grand-Duché afin de présenter son exposition à tous les amateurs d’art qui viendront participer à cette discussion. Une représentation au Grand Théâtre le 15 septembre prochain également aura lieu. Le conteur devient cette fois Directeur artistique pour Fifteen Dancers and Changeable Tempo,interprété par le Ballet National du Portugal, un évènement exceptionnel qui viendra clôturer son exposition.

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...