×

Facebook: à consommer avec ou sans modération?

Le réseau social occupe une grande place dans le cœur des Luxembourgeois. Et pour cause, d’après le site  Socialbakers.com, spécialiste des statistiques des réseaux sociaux, le Luxembourg compte pas moins de 223 880 utilisateurs. Parmi eux, 22 320 l’ont rejoint ces six derniers mois.

Le Grand-Duché se situe à la 125e place dans le classement des pays les plus présents sur Facebook, avec à la première place les Etats Unis (164.958.520 utilisateurs), le Brésil et l’Inde; quant à la France, elle se situe à la 9e place (avec 25.502.440 utilisateurs). Au Luxembourg, la plupart d’entre eux sont des hommes à 52% -contre 48% de femmes- et sont âgés de 25 à 34 ans. Aussi lorsque l’on s’arrête sur les pages les plus visitées par les utilisateurs luxembourgeois, on découvre alors une grande variété des profils. Mais quelle place occupe Facebook dans la vie au Grand Duché ?

Facebook dans la vie du pays

Le Luxembourg a choisi de se mettre en avant sur le web et pour cela, rien de mieux qu’une page Facebook! On y trouve les vœux du gouverneur Bernard Caprasse, des photos d’événements, ainsi que des vidéos sur les dernières manifestations. Et ça marche! La page de la ville de Luxembourg est toujours dans le top 3 des pages les plus visitées, se plaçant devant Cargolux et Post Descend. Tout est fait pour que le pays soit actif sur le web et attractif. Faites-vous votre propre avis en allant sur leur page.

Facebook dans la vie privée

Si les utilisateurs sont pour la plupart des hommes actifs, quel impact le réseau social peut-il avoir sur leur quotidien? Une étude récente réalisée par un psychiatre de Limoges montre que 4,5% des utilisateurs seraient de réels accros de Facebook. Ils se connecteraient en effet en moyenne jusqu’à 11 fois par jour pour une durée moyenne de 3 heures d’utilisation. Cette dépendance serait la cause de nombreuses phobies sociales, de stress et de dépressions. Dans la vie d’un couple, Facebook joue également les troubles fête puisqu’il incite inconsciemment à espionner son/sa conjoint(e).

Facebook au travail

C’est près de 26% des entreprises luxembourgeoises qui utilisent les médias sociaux et notamment Facebook. La raison en est évidente: se faire voir. La publicité qu’offre Facebook – et dont le prix varie entre 10 et 50 euros selon le type d’annonceur, contre des milliers d’euros si l’on passe par une annonce classique – et le large public que le réseau social touche, offre la garantie aux entreprises d’être vues sur le web. En moyenne, un utilisateur modérément actif utilise Facebook 17 minutes par jour, ce qui est plus conséquent que sur les autres réseaux sociaux. De cette manière, une entreprise a plus de chance d’atteindre sa cible.

 

Caroline Pelletier.

 

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...