×

Briller à son entretien d’embauche?

La date de votre entretien d’embauche approche et vous aimeriez vraiment assurer, car ce job, vous le voulez, il est pour vous! Seulement, vous vous savez/pensez maladroite et vous avez peur de commettre une boulette plus grosse que celles que cuisinait votre grand-mère. Pas de panique! Que vous ayez déjà eu des expériences (positives ou pas) ou que vous soyez totalement novice dans l’art de la préparation aux entretiens, Femmes Magazine a décidé de vous épauler en vous filant tous les bons conseils pour savoir comment réaliser l’entretien d’embauche parfait, ou presque.

Soignez l’approche

On commence avec le superflu et pourtant très important premier point de détail: l’apparence. Votre image, c’est la première chose que votre recruteur aura de vous lorsque vous vous présenterez devant lui. Evidemment, on sait tous que l’habit ne fait pas le moine, ou encore qu’il ne faut jamais se fier à la première impression (les citations toutes faites, un allié qui ne déçoit jamais), malheureusement, il y a une file de personnes derrière vous qui ont probablement mis toutes les chances de leur côté et n’attendent que de faire leurs preuves, en espérant que votre entretien soit un échec cuisant pour se voir dégoter le job à votre place. Bon, tout le monde n’est pas si malintentionné et cruel, mais en ce qui concerne l’intérêt de vos adversaires pour ce boulot, les faits sont réels. Pour en revenir à nos moutons, si vous négligez votre parure, ce n’est pas l’homme philosophe qui va prendre le dessus mais l’homme d’affaires professionnel, qui n’a que faire de savoir si vous êtes une personne géniale dans la vie (pour l’instant) mais plutôt de savoir si vous pouvez vous révéler être un élément efficace à sa société. Donc, se présenter comme une personne soignée sans forcément être BCBG selon le domaine, est un atout sûr qui vous mettra en valeur vous, ainsi qu’une facette de votre personnalité que l’employeur appréciera (respect de soi, respect d’autrui). Nota bene: L’image d’une boîte est aussi renvoyée par l’image de ses employés, n’oubliez pas ça. Le patron, lui, ne l’oublie pas.

Bien se préparer

Désormais, on peut rentrer dans le vif du sujet: la prestation. Parce qu’avoir un beau brushing, c’est bien, mais à moins de postuler comme modèle capillaire, ça ne vous fera pas obtenir l’emploi. Le secret ultime, c’est avant tout de préparer à fond son entretien. Débarquer sans avoir potassé son sujet, c’est la porte garantie ajouté d’une petite humiliation pour bien démarrer la journée. Vous devez savoir où vous mettez les pieds, pour qui et avec qui vous allez peut-être travailler, quel est le secteur d’activités, en quoi vous pouvez vous rendre utile… Se montrer motivée est aussi indispensable, l’interlocuteur ne doit pas avoir la sensation que vous êtes là par dépit mais bien parce que vous avez des objectifs dans la vie et qu’actuellement, c’est ici que vous voulez faire vos preuves. On réfléchit avant de parler, tout en restant spontanée bien sûr mais on essaye de ne pas se montrer trop familière, notamment au travers des petits tics de langage que l’on a tous mais qui sont relativement à éviter dans ce genre de situation. On se vend, oui, mais on ne monopolise pas la conversation! Se valoriser et mettre les chances de son côté est une chose, essayer d’impressionner en étant à la limite du «too much» en est une autre. Soyez concise lorsque vous parlez de vous, n’hésitez pas à proposer votre CV et votre lettre de motivation pour appuyer vos compétences, mais restez attentive à la personne en face de vous, au risque de l’ennuyer plus que de la convaincre.

Gérez votre stress

Malgré tous ces conseils, il arrive parfois qu’une situation gênante se présente. Un blanc ou bien votre recruteur qui ne vous regarde pas et s’occupe à d’autres choses pendant que vous parlez. Ne stressez pas. Gardez votre sang froid et étudiez calmement la situation. Vous avez peut-être dit quelque chose qu’il ne fallait pas ou vous ne vous y êtes peut être pas pris de la bonne manière à ce moment de l’entretien. Pas grave. Récupérez le truc comme vous pouvez, en enchainant sur un autre sujet, par exemple. Si la situation y est favorable, vous pouvez même tenter de percer l’abcès directement à jour, vous rendant parfois plus crédible auprès de l’employeur qui risquera d’apprécier la sincérité. Mais attention, il se peut aussi que vous ne soyez pas en tord du tout et qu’on ne fasse que tester vos aptitudes à baisser les bras ou non. Gardez l’oeil donc, ne vous braquez pas au premier signe que vous qualifieriez d’«inquiétant».

Le dernier conseil de la fin avant le jour J: la politesse, évidemment! Sûrement inutile de le rappeler mais toujours bon à prendre, Bonjour, Merci, Au revoir, le tout arboré de votre plus beau sourire, c’est bête, mais c’est primordial. Et puis, même dans la vie de tous les jours, ça fait plaisir.

Sur ce, que la force soit avec vous!

 

Tifaine Pimentel.

Agenda

Culture, bons plans,
business, night, resto, kids ?
Trouvez toutes vos soirées
dans notre agenda!

Rechercher
De À

Newsletter

Abonnez-vous & recevez les dernières actus!

Immobilier

Vous cherchez un appartement? Une maison? Un terrain? Rechercher


En collaboration avec athome.lu

Rejoignez-nous

+Cliquez pour charger plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir deux fois par semaine, des actus locales, des nouvelles tendances mode, des infos culture, business...